25.6 C
Port Louis
Tuesday, April 16, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Le Président Congolais Félix Tshisekedi Réélu À L’issue Du Scrutin

Doit Lire

Félix Tshisekedi, le président de la République démocratique du Congo, a été réélu pour un second mandat dimanche par la commission électorale du pays, la CENI, après avoir obtenu plus de 73% des voix lors d’un scrutin organisé le 20 décembre.

L’annonce des résultats intervient après que l’opposition se soit plainte des procédures électorales pendant plusieurs jours.

Un conflit qui menace de déstabiliser davantage un pays de la taille de l’Europe occidentale, premier producteur mondial de cobalt et d’autres métaux industriels précieux, a été alimenté par des difficultés logistiques, un dépassement des délais le jour de l’élection et un décompte opaque des voix.

Denis Kadima, le président de la CENI, a annoncé les résultats dans la capitale Kinshasa. Il a déclaré que Tshisekedi avait reçu plus de 13 millions des plus de 18 millions de bulletins de vote légitimes, et que plus de 43% des électeurs avaient participé.

Lorsque Kadima a déclaré que Tshisekedi avait été provisoirement élu, les partisans de Tshisekedi qui étaient présents ont éclaté en acclamations.

Après l’annonce, Tshisekedi s’est adressé à une foule de plusieurs centaines de personnes à son siège de campagne. Accompagné de sa mère et de son épouse, il a exprimé sa gratitude à ses partisans et s’est engagé à accélérer les initiatives visant à lutter contre les inégalités au cours de son second mandat.

“Vous avez cru en mon combat contre les inégalités qui caractérisent depuis longtemps notre société”, a-t-il déclaré.

Les partis politiques rivaux, les candidats et les personnes qu’ils emploient ont deux jours pour déposer un recours devant la Cour constitutionnelle contre les résultats de l’élection. La Cour dispose ensuite de sept jours pour prendre une décision et annoncer le résultat.

Le chef de file de l’opposition, Moise Katumbi, qui a obtenu 18 % des voix, a déjà déclaré qu’il ne contesterait pas les résultats devant la Cour constitutionnelle, invoquant le prétendu manque d’indépendance des institutions de l’État.

Les autres candidats de l’opposition n’ont pas indiqué clairement s’ils souhaitaient contester les résultats.

Neuf candidats présidentiels de l’opposition, dont M. Katumbi, et six dirigeants de partis politiques ont appelé leurs partisans à manifester dans les rues à la suite de l’annonce des résultats préliminaires plus tôt dans la journée de dimanche.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles