21.9 C
Port Louis
Saturday, July 13, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

La BOM Et La FSC Créent Une Armée De Responsables Pour Lutter Contre Le Blanchiment D’argent

Doit Lire

La Banque de Maurice et la Financial Services Commission sont en train de créer une légion d’agents chargés de faire respecter et de superviser les contrôles stricts du pays en matière de lutte contre le blanchiment d’argent (AML) et de lutte contre le financement du terrorisme (CFT). Cette annonce a été faite dans un communiqué de presse publié hier.

Il s’agit de la plus grande campagne de recrutement jamais organisée par la Banque. Il est précisé que des nouveaux analystes hautement qualifiés en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme seront embauchés pour renforcer les rangs de l’équipe de supervision de la Banque. Ils seront habilités à inspecter et à examiner la manière dont les entreprises basées à Maurice respectent les règles et à prendre des mesures coercitives si nécessaire. Les nouvelles recrues seront sélectionnées sur la base d’une expérience et de connaissances solides dans le secteur des services financiers, et proviendront d’un éventail diversifié de milieux professionnels et universitaires.

Depuis 2020, la FSC a recruté un total de 66 professionnels de la conformité pour renforcer ses fonctions de supervision, de lutte contre le blanchiment d’argent et d’application de la loi. Mais la BoM et la FSC vont également soutenir une nouvelle génération de 100 diplômés d’universités locales. Ils suivront un programme spécial de formation à la lutte contre le blanchiment d’argent d’une durée d’un an et recevront une allocation mensuelle.

Harvesh Seegolam

Nous nous engageons à développer les meilleures compétences et l’expertise de la population mauricienne pour faire le travail, et à former la prochaine génération d’experts hautement qualifiés en matière de lutte contre le blanchiment d’argent”, a déclaré Harvesh Seegolam, gouverneur de la Banque de Maurice.

Mardayah Kona Yerukunondu, premier vice-gouverneur de la Banque de Maurice et président de la Commission des services financiers, a déclaré que les deux régulateurs “adoptent une position forte sur l’application de la loi LAB/CFT”, qui est une “tâche complexe et exigeante, qui nécessite de la persistance, de l’expertise et de la force musculaire”.

C’est pourquoi, a-t-il ajouté, la BoM et la FSC “se réjouissent de voir leurs rangs grossir de nouveaux superviseurs et diplômés hautement qualifiés qui, ensemble, veilleront à ce que rien ne soit négligé pour préserver notre réputation internationale de centre financier crédible”.

Dhanesswurnath Thakoor, directeur général de la Financial Services Commission, a déclaré que la Commission “a également l’intention de recruter des analystes dans le département informatique afin de déployer des outils technologiques internes et de moderniser notre approche de la supervision.”

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles