20.6 C
Port Louis
Tuesday, May 21, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

BBC India Restructure Ses Opérations Après De Nouvelles Réglementations Sur Les Ide Dans Les Médias

Doit Lire

Dans un geste sans précédent pour les opérations mondiales du radiodiffuseur de service public, la BBC a donné sa licence d’édition de la salle de rédaction en Inde à Collective Newsroom, une société privée à responsabilité limitée. Ce changement intervient un an après que le département de l’impôt sur le revenu a procédé à des perquisitions dans les bureaux de la BBC.

Quatre anciens employés de la BBC ont fondé Collective Newsroom, une société entièrement indienne qui sera lancée le 10 avril. Elle produira du contenu en sept langues – anglais, hindi, gujarati, marathi, punjabi, tamil et telugu – pour les plateformes numériques de la BBC.

Le ministère des affaires corporatives indique que le 27 octobre 2020, Collective Newsroom Private Limited a été constituée en société. La PDG de Collective Newsroom, Rupa Jha, a déclaré à The Indian Express, plateforme quotidienne indienne imprimée et numérique, que bien que la BBC soit leur premier client, ils ne sont pas les seuls à monter à bord.

Elle s’est engagée à ce que le contenu respecte la marque BBC et suive ses lignes éditoriales. “Donner la licence d’édition de la BBC à une autre organisation est extraordinaire […]. La BBC nous soutient fermement et nous ne compromettrons pas notre journalisme”, a-t-elle déclaré. 

La nouvelle réglementation sur les investissements directs étrangers, qui impose un plafond de 26 % d’investissements directs étrangers au secteur des médias numériques en Inde, a été à l’origine de la réorganisation en 2020.

En octobre 2021, la BBC a dû réduire ses investissements étrangers pour se conformer à cette législation, après avoir obtenu une participation de 26 % dans Collective Newsroom. Rupa Jha a souligné que cette ligne de conduite a été adoptée pour maintenir la BBC en Inde sans avoir à licencier des employés ou à faire faillite.

“Plusieurs options s’offraient à nous. Étant donné que la BBC ne voulait pas perdre sa présence en Inde ou supprimer des emplois, et qu’elle ne voulait pas devenir financièrement non viable, cela nous a obligés à sortir des sentiers battus. D’après les conseils juridiques que recevait la BBC, tout le monde s’orientait vers cette option viable (de création du collectif)”, a expliqué M. Jha.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles