25.3 C
Port Louis
Tuesday, February 27, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

PM : Ceux Qui Perpétuent La vVolence Contre Les Femmes Sont Des Barbares

Doit Lire

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le ministère de tutelle a organisé ce matin une cérémonie officielle au Réduit. Le Premier ministre était présent. Pravind Jugnauth a souligné que les droits des femmes sont encore bafoués aujourd’hui. Il a qualifié les auteurs de violences à l’encontre des femmes de barbares. Il a ajouté qu’il n’aurait aucune pitié pour eux. Il a demandé aux victimes de ne pas hésiter à dénoncer leurs agresseurs. “Ceux qui perpétuent la violence à l’égard des femmes sont des barbares et le gouvernement sera sans pitié avec eux, de sorte qu’ils devront faire face à la pleine force de la loi”, a déclaré le Premier ministre.

Le Premier ministre Jugnauth a encouragé les victimes de violence domestique à rompre le silence pour obtenir justice contre leurs agresseurs, en recourant aux services et à l’assistance fournis par le gouvernement pour protéger les victimes.

International Day for the Elimination of Violence against Women

Le vice-premier ministre, ministre de l’éducation, de l’enseignement supérieur, des sciences et de la technologie, Mme Leela Devi Dookun-Luchoomun, la ministre de l’égalité des sexes et du bien-être familial, Mme Kalpana Devi Koonjoo-Shah, plusieurs ministres, des députés, des représentants du corps diplomatique et d’autres personnalités étaient présents à l’événement.

Dans son allocution, le Premier ministre a souligné les dommages physiques et psychologiques résultant de la violence domestique et des abus, qui ont un effet durable sur les victimes. Il a prévenu que les autorités compétentes ne feraient preuve d’aucune pitié à l’égard des auteurs de violences domestiques.

En outre, le Premier ministre a affirmé qu’en tant que président du Comité de haut niveau sur l’élimination de la violence fondée sur le genre, il veillerait à ce que les recommandations formulées dans le cadre de la stratégie nationale et du plan d’action soient pleinement mises en œuvre. Il a indiqué que 64 % des recommandations, qui portaient notamment sur la prévention, le soutien aux victimes et leur autonomisation, avaient été mises en œuvre. M. Jugnauth a ajouté que la législation serait revue afin de la rendre plus efficace pour protéger les femmes et les jeunes filles.

International Day for the Elimination of Violence against Women

“La lutte contre la violence domestique à l’égard des femmes et des jeunes filles est une priorité pour le gouvernement, qui propose des mesures et des lois pour mettre un terme à ces comportements inhumains, mais pour gagner ce combat, les efforts doivent être collectifs”, a affirmé M. Jugnauth. Il a donc insisté sur le fait que, dans toute la société, chacun doit signaler les cas de violence et faire passer le message que toute forme d’abus ne doit pas être tolérée.

Il a également appelé à un changement de comportement et d’attitude au sein de la famille. Il a affirmé que les perceptions de la violence naissent des expériences vécues à la maison et se répercutent dans la société lorsque les membres de la famille sont témoins et subissent diverses formes de violence, qu’elle soit verbale, physique, psychologique ou sexuelle.

Pour sa part, la ministre Koonjoo-Shah a déclaré que si les femmes ont le droit commun de se sentir en sécurité, la mort tragique de trois d’entre elles, cette année, à la suite de violences domestiques, nous rappelle brutalement que ce droit fondamental à la sécurité est dénié à de nombreuses femmes. “C’est un rappel que l’ombre de la violence plane toujours sur les communautés et que nous devons donc rester fermes dans notre quête pour éliminer la violence de notre milieu”, a-t-elle déclaré.

International Day for the Elimination of Violence against Women

La cérémonie a été marquée par le lancement du site web de l’Observatoire de la violence basée sur le genre, une initiative du Conseil mauricien de la recherche et de l’innovation (CMRI), en collaboration avec le ministère des technologies de l’information, de la communication et de l’innovation et le ministère de l’égalité des sexes et du bien-être familial. Des clips vidéo sur la violence domestique et un bulletin ont également été présentés à cette occasion par le MRIC.

Il est rappelé que l’Observatoire de la violence fondée sur le genre a été créé en vue d’améliorer le système de collecte de données et d’entreprendre des recherches appliquées sur les multiples facettes de la violence fondée sur le genre afin d’éclairer l’élaboration des politiques et de contribuer à la conception et à la mise en œuvre de politiques efficaces pour lutter contre ce fléau.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles