20.2 C
Port Louis
Saturday, May 18, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Un Cadre National Révisé Des Programmes D’études Pour L’enseignement Pré-Primaire

Doit Lire

Un cadre national révisé pour l’enseignement des enfants âgés de trois à cinq ans a été lancé hier à l’auditorium J & J de Phoenix en présence du vice-Premier ministre, ministre de l’Education, de l’Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie, Mme Leela Devi Dookun-Luchoomun.

La directrice de l’Early Childhood Care and Education Authority (ECCA), Mme C. Arekion, la présidente de l’ECCA, Mme F. Toorawa, et le directeur de l’Institut mauricien de l’éducation, le Dr H. Bessoondyal, étaient également présents.

Des présentations axées sur les aspects du cadre national révisé des programmes d’études et des lignes directrices pour l’éducation des enseignants ont également été faites afin de familiariser les éducateurs avec les nouvelles stratégies et approches à adopter pour l’enseignement.

Dans son discours, la VPM Dookun-Luchoomun a souligné le besoin urgent de moderniser et d’adapter le programme au contexte actuel, en tenant compte des nouvelles données scientifiques qui guident la pédagogie dans ce secteur.

Elle a fait remarquer que le développement des processus cognitifs, des compétences psychomotrices et socio-émotionnelles et la formation du caractère commencent dès la petite enfance. Elle a insisté sur le fait qu’il est essentiel d’investir et d’intervenir à un stade précoce pour que les jeunes enfants acquièrent des résultats scolaires, des attitudes positives et des perspectives d’emploi à l’avenir. C’est pourquoi le gouvernement a instauré la gratuité de l’enseignement pré primaire afin de garantir l’équité et l’inclusion.

A Revised National Curriculum Framework For Pre-Primary Education

Le gouvernement, a déclaré Mme Dookun-Luchoomun, reconnaît l’importance de construire une base solide pour la réussite scolaire, le développement émotionnel et les compétences sociales d’un enfant, et investit massivement pour transformer le système éducatif. Elle a appelé les éducateurs à revoir la méthodologie et les ressources utilisées, tout en les encourageant à s’adapter aux besoins et aux attentes des apprenants.

Pour sa part, Mme Arekion a souligné l’importance d’un programme d’études pour les éducateurs, ajoutant qu’il s’agit d’un outil essentiel pour déterminer et planifier les activités des enfants tout au long de leurs années préscolaires. Le programme, a-t-elle dit, a été conçu dans l’intérêt supérieur des enfants afin de favoriser leur développement holistique, car c’est au cours des années préscolaires que les enfants commencent à apprendre les bonnes manières, les valeurs, les comportements, les connaissances et les compétences académiques de base. En outre, elle a indiqué que le programme d’études était fondé sur la recherche, innovant et holistique, en accord avec les dernières tendances et les bonnes approches.

Quant à Mme Toorawa, elle s’est attardée sur le rôle important des éducateurs dans la vie des élèves, tout en soulignant qu’ils sont les porteurs de flambeau du changement et de la transformation. Les enseignants, a-t-elle souligné, ont l’immense responsabilité d’inspirer et de motiver les enfants pour qu’ils deviennent de meilleures versions d’eux-mêmes. En ce qui concerne le programme scolaire, elle est d’avis qu’il transformera positivement l’environnement et la culture de l’école, ainsi que l’expérience d’apprentissage des enfants. Selon elle, le programme offrira plus de flexibilité et d’inclusivité en termes d’activités d’enseignement et d’apprentissage, permettant ainsi aux éducateurs de rendre l’apprentissage plus propice.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles