29 C
Port Louis
Monday, May 27, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Le Burkina Faso Déclare La Fin Officielle Des Opérations De L’armée Française Sur Son Sol

Doit Lire

Après une cérémonie de descente du drapeau au camp des troupes spéciales françaises, la France et le Burkina Faso ont déclaré dimanche que les activités militaires françaises dans ce pays d’Afrique de l’Ouest ont pris fin, a indiqué l’armée burkinabé.

En janvier, le Burkina Faso a mis fin à un accord militaire qui autorisait les forces françaises à combattre les insurgés sur son sol, invoquant la volonté de se défendre. Le Burkina Faso a offert à la France un mois pour évacuer ses troupes.

Leur départ marque le début d’une nouvelle phase dans le conflit qui oppose le Burkina Faso aux organisations djihadistes affiliées à Al-Qaïda et à l’État islamique, qui se sont emparées de vastes étendues de territoire et ont déraciné des millions de personnes dans la grande région du Sahel, au sud du Sahara.

L’état-major général des forces armées burkinabè a annoncé dans un communiqué qu’il avait pris part à “une cérémonie solennelle de descente du drapeau marquant la fin officielle des opérations de la Task Force sur le sol burkinabè” aux côtés des responsables des forces spéciales françaises Sabre.

À la suite d’une grave détérioration des relations, au cours de laquelle le Burkina Faso a demandé à la France de renvoyer son ambassadeur, plus de 400 forces spéciales françaises ont quitté le Burkina Faso.

En raison de l’inquiétude suscitée par le fait que la France n’a pas fait assez pour réprimer l’insurrection, les protestations contre le déploiement militaire français ont augmenté de manière significative l’année dernière.

Depuis une semaine, un petit groupe de manifestants anti-français se réunit tous les soirs à Ouagadougou pour surveiller les signes de retrait des Français.

“Nous ne voulons pas que la moindre seconde soit ajoutée à la date prévue (de départ). Qu’ils partent et qu’ils nous laissent notre Faso”, a déclaré Amadé Maiga, membre du groupe portant un drapeau burkinabé et un tricolore français barré d’une croix rouge.

Le fait que plusieurs membres du groupe portaient des drapeaux russes est un indice des courants politiques complexes qui influencent la région.

Les juntes militaires ont pris le contrôle du Burkina Faso et du pays voisin, le Mali, au cours des deux dernières années, promettant de renforcer la sécurité et de se tourner vers leurs anciens amis pour obtenir un soutien.

Suite à la décision de la junte malienne de commencer à collaborer avec des entrepreneurs militaires russes, la France a retiré ses troupes du pays l’année dernière. Le président intérimaire du Burkina Faso a nié la présence de ces soldats dans la nation après que le Ghana a accusé le Burkina Faso de recruter des mercenaires du groupe russe Wagner.

Compte tenu du déclin du statut de la France dans ses anciennes colonies, l’implication de la Russie dans les nations africaines en proie à des troubles a été qualifiée de “prédatrice” par le président français Emmanuel Macron.

Amadé Compaoré, un manifestant de 58 ans, a déclaré : “Marcher avec la Russie n’est pas un péché…. La Russie est la solution.”

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles