25.2 C
Port Louis
Saturday, July 20, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Inde: Narendra Modi Annonce Un Important Remaniement Ministériel

Doit Lire

Le Premier ministre indien Narendra Modi a intronisé 36 nouveaux ministres dans son gouvernement lors du plus grand remaniement ministériel depuis son arrivée au pouvoir en 2014. Le nouveau cabinet comptera 77 ministres, contre 52 actuellement.

Le ministre de l’Environnement Prakash Javadekar et le ministre de l’Éducation Dr Ramesh Pokhriyal Nishank ont également démissionné. Selon les experts, les élections qui se tiendront en 2022 dans les États d’Uttar Pradesh, de Goa, d’Uttarakhand, de Manipur et du Pendjab semblent avoir influencé certaines décisions de remaniement.

Dans l’Uttar Pradesh, région politiquement cruciale, au moins six ministres ont été nommés au cabinet. Le BJP souhaite conserver l’Uttar Pradesh l’année prochaine, car une défaite dans cet État pourrait mettre M. Modi, qui y est élu député, dans une situation très embarrassante.

Cette fois-ci, M. Modi a également recruté davantage de femmes ministres. Il y avait quatre femmes ministres dans le cabinet précédent, mais il y en a maintenant 11 avec sept nouveaux membres.

Parmi les personnes qui ont prêté serment mercredi figurent Jyotiraditya Scindia, 50 ans, ancien député de l’opposition qui a rejoint le Bharatiya Janata Party (BJP) de M. Modi l’année dernière, Sarbananda Sonowal, 58 ans, ancien ministre en chef de l’État d’Assam, et Narayan Rane, ancien dirigeant du parti du Congrès.

Le ministre de la Santé, Harsh Vardhan, est le ministre le plus en vue qui a démissionné mercredi.

Vardhan a été largement critiqué pour sa gestion de la pandémie. Début mars, il a déclaré que le pays était “en phase finale” de la pandémie – moins d’un mois avant que la deuxième vague ne déferle sur l’Inde, submergeant les hôpitaux et même les crématoriums.

Le ministre de l’Environnement Prakash Javadekar et le ministre de l’éducation Dr Ramesh Pokhriyal Nishank ont également démissionné. Selon les experts, les élections qui se tiendront en 2022 dans les États d’Uttar Pradesh, de Goa, d’Uttarakhand, de Manipur et du Pendjab semblent avoir influencé certaines décisions de remaniement.

Dans l’Uttar Pradesh, région politiquement cruciale, au moins six ministres ont été nommés au cabinet. Le BJP souhaite conserver l’Uttar Pradesh l’année prochaine, car une défaite dans cet État pourrait mettre M. Modi, qui y est élu député, dans une situation très embarrassante.

La liste comprend Anupriya Patel, leader de l’Apna Dal (Sonelal) basé en Uttar Pradesh – un allié du BJP. Mme Patel a également été ministre pendant le premier mandat de M. Modi, qui a débuté en 2014. Parmi les autres noms figurent ceux de Meenakshi Lekhi, Annapurna Devi et Pratima Bhaumik.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles