20.4 C
Port Louis
Wednesday, June 19, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Burkina Faso : Les Militaires Annoncent Qu’ils Ont Rris Le Pouvoir, Le Président Est Détenu

Doit Lire

Des militaires burkinabés ont annoncé à la télévision nationale qu’ils avaient “mis fin” au pouvoir du président Kaboré. Des soldats cagoulés avaient pris position à Ouagadougou plus tôt dans la journée devant le siège de la télévision nationale. Les événements ont commencé par une série de mutineries dans plusieurs camps militaires dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 janvier 2022.

La confusion règne sur le sort du président Roch Marc Kaboré, arrivé au pouvoir en 2015 et confronté à des insurrections islamistes qui n’ont fait que croître pendant son mandat, faisant des milliers de morts et laissant plus d’un million de sans-abri. Alors que les dirigeants régionaux ont appelé à sa libération, Kaboré – ou quelqu’un qui gère son compte Twitter officiel – a écrit un appel à ses ravisseurs : “J’invite ceux qui ont pris les armes à les déposer dans l’intérêt supérieur de la nation.”

Deux heures plus tard, son parti politique affirmait qu’il avait survécu à une tentative d’assassinat. Sa résidence privée est en ruines, écrit le Mouvement du peuple pour le progrès dans un communiqué, et des soldats ont pris le contrôle de la télévision nationale.

Notre démocratie est en péril”, a déclaré le parti sans préciser l’endroit où se trouve Kaboré ni son état de santé.

Military Coup

Les autorités ont d’abord nié que Kaboré ait été placé en détention militaire, affirmant que tout était calme alors même que les soldats se battaient pour le contrôle de plusieurs casernes. Puis les mutins ont atteint le palais présidentiel dimanche en fin de journée, et Kaboré a été physiquement démis de ses fonctions moins d’un jour après le début du soulèvement, a déclaré le responsable occidental, qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat en raison de la sensibilité de la situation.

La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), un bloc régional composé de 15 pays, a condamné la “tentative de coup d’État” dans une déclaration lundi après-midi, exhortant les militaires à protéger Kaboré.

Un officier burkinabé chargé de la lutte contre le terrorisme a déclaré lundi que le président “est entre de bonnes mains”. Les soldats en ont assez de ce qu’ils considèrent comme un manque de soutien de la part du sommet, a déclaré l’officier, s’exprimant sous couvert d’anonymat car il n’est pas autorisé à parler aux médias.

L’Union européenne a demandé lundi la libération “immédiate” du président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, qui, selon des sources de sécurité, est détenu par des soldats qui se sont mutinés. Les Etats-Unis ont appelé lundi l’armée du Burkina Faso à “libérer immédiatement” le président Roch Marc Kaboré et à “respecter la Constitution” et les “dirigeants civils” du pays.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles