25.5 C
Port Louis
Saturday, July 20, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Saisie De Rs 6.8 Millions D’héroïne A Grand-Gaube

Doit Lire

Ce sont les enquêteurs du Quartier-Général (QG) de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) qui ont pris le relais de l’enquête entourant le sac à dos qu’une quinquagénaire a remis aux policiers du poste de police de Grand-Gaube dans l’après-midi du samedi 22 janvier. Dans le sac, il y avait un conteneur en plastique ayant une certaine quantité d’héroïne en forme de 2 granules, soit plus de 453 grammes. La valeur marchande de cette drogue est estimée à Rs 6.8 millions. Cette femme de 57 ans a expliqué aux policiers qu’un habitant du village, notamment Jean Cédric Alexandre Simiss, âgé de 18 ans, avait confié ce sac à sa petite fille de 14 ans, la sœur de l’ex petite amie de ce jeune homme. «Linn dir are mo ti zenfan pa ouver sak, pou gagn enn ta kas ek sa», a déclaré la grand-mère à la police.

Par la suite, une opération a été montée et a permis de procéder à l’arrestation d’Alexandre Simiss. Après avoir été traduit devant la Bail and Remand Court (BRC) à Port-Louis ce dimanche 23 janvier, ce dernier a été présenté une nouvelle fois devant le tribunal de Pamplemousses ce lundi matin du 24 janvier. Il répond d’une accusation provisoire de trafic de drogue.  Aussitôt alertée de cette affaire, le surintendant de police, Ramesh Badal a été dépêché pour superviser cette enquête.

Cette nouvelle a fait l’effet d’une bombe dans le village côtier de Grand-Gaube dans l’après-midi du samedi 22 janvier. Une habitante a restitué Rs 6.8 millions d’héroïne au poste de police de la localité. Cette affaire s’est produite vers 13 heures 10 lorsque cette grand-mère, transportant un sac à dos et accompagnée de sa petite fille de 14 ans, s’est pointée au poste de police. Elle a demandé aux policiers de vérifier le contenu qu’elle soupçonnait être des substances illicites. Ce sac, a-t-elle expliqué, a été remis à sa petite fille par Alexandre Simiss, qui est l’ex petit ami de la sœur ainée de l’adolescente de 14 ans.

Alexandre Simiss
Alexandre Simiss

Quoi qu’après avoir ouvert le conteneur en plastique, une odeur chimique s’en est dégagé, mais la majorité des policiers présents n’avait jamais vu une telle drogue. Ils ont alors sollicité l’aide de leurs collègues de l’ADSU pour un avis. Ces derniers devaient confirmer que cette substance est bel et bien de la drogue. Quant à la quinquagénaire, elle a déclaré aux policiers, «mo pa konn nanien dan sa zafer la».

Après un long interrogatoire, la petite fille et sa grand-mère ont été autorisées à quitter le poste de police aux alentours de 20 heures. Quant à Alexandre Simiss, il a été arrêté vers 14 heures 40 à son domicile. Confronté à l’accusation formulée contre lui, il a déclaré, «mo pou donn mo lenket demin en presans mo avoka». Le même jour, la drogue saisie a été transféré au QG de l’ADSU pour y être conservée comme une pièce à conviction dans cette affaire. Hier après-midi, Alexandre Simiss était toujours en détention en cellule policière dans un poste de police de la division nord.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles