23 C
Port Louis
Tuesday, July 23, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Pravind Jugnauth A Sacrifié Dhaliah Mais A Protégé Gobin – Selon Ramgoolam

Doit Lire

L’alliance PTr-MMM-PMSD a tenu son premier rassemblement à Flacq ce vendredi. Prenant la parole, Navin Ramgoolam, candidat au poste de Premier ministre, a fait un constat sombre de l’état du pays. Il s’est notamment attardé sur les scandales qui secouent le pays. Au sujet de l’affaire Stag Party, il a déclaré que le Premier ministre a sacrifié Rajanah Dhaliah, « qui est un petit poisson », mais a choisi de protéger Maneesh Gobin, « qui sait trop de choses ».

Navin Ramgoolam a déploré la faillite du gouvernement au niveau du Law and Order. Il a aussi demandé à Alan Ganoo de « demander aux proches des victimes de la route de le pardonner » pour ne pas avoir su prendre des mesures adéquates. Pour lui, la situation dans le pays exige une politique de rupture. D’ailleurs, c’est ce qu’il compte faire. « Personne n’aurait cru qu’un gouvernement allait un jour confisquer l’État mauricien », a-t-il affirmé. Et d’ajouter que la population n’a pas le droit de gaspiller son vote aux élections. Car, selon lui, le pays est en danger.

Pour lui, depuis 2014, ce sont les industries du vol et du népotisme qui ont prospéré. « Ils ont mis leurs proches à tous les postes de responsabilité. Ils construisent des routes, non pas pour le développement mais pour profiter des commissions. Idem pour les maisons », a-t-il affirmé avant d’évoquer les récentes affaires du CEB, Mauritius Telecom et de la STC.

Navin Ramgoolam a aussi annoncé qu’en cas de retour au pouvoir, il va instituer un système similaire à celui de Pharma Care au Canada. « Nous allons mettre des subsides sur les médicaments que les gens ne peuvent trouver à l’hôpital », a-t-il déclaré.

PTr-MMM-PMSD rally

Bérenger : « N’écoutez surtout pas Bhadain… Il a contribué à assassiner le pays »

Parmi les trois leaders, Xavier-Luc Duval était le seul à ne pas être présent. Il est en mission à l’étranger. Dans son intervention, Paul Bérenger a rappelé que le Parlement sera automatiquement dissous l’année prochaine. Il a rappelé que le gouvernement MSM a tenté de finir le pays. Et il a aussi mis en garde contre Roshi Bhadain. « Il ne faut pas écouter quelqu’un comme Roshi Bhadain. Il a donné un coup de main pour assassiner le pays. Mais aujourd’hui, il a de belles paroles », a-t-il affirmé.

Paul Bérenger a aussi dénoncé un « remaniement galimatias » où les plus incompétents sont promus. « Regardez le cas (Kenny) Dhuno ! Il a insulté ses propres conseillers. Cela est inacceptable », a-t-il déclaré.

Pour lui, il y a des scandales partout. Il a évoqué le CEB, Air Mauritius, Safe City… « La police a acheté des équipements périmés pour des milliards de roupies », a-t-il affirmé.

Paul Bérenger a aussi fait une sortie virulente contre le ministre Joe Lesjongard. « C’est une puanteur ambulante. Mais il devra rendre des comptes. L’ICAC doit être abolie. Nous proposons une institution que nous a laissé Nelson Mandela, soit le Public Protector », a-t-il affirmé.

Pour Paul Bérenger, Joe Lesjongard nous amène vers une situation de « rolling blackout ». Pour lui, le CEB est en train de jouer avec du feu. « Il faut faire attention. Il n’y a pas que des scandales. Il y a des magouilles partout », a-t-il affirmé.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles