24.8 C
Port Louis
Sunday, July 14, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Parlement Français: Le Premier Ministre Survit Au Vote De Défiance

Doit Lire

Le Premier ministre français, Elisabeth Borne, a fait face à une motion de défiance déposée contre elle par une large alliance d’opposants de gauche. La chef de l’État, âgée de 61 ans, a confortablement survécu à la motion.

La motion de censure, qui nécessitait une majorité absolue de 289 voix pour assurer la chute du gouvernement, n’a pas été acceptée par 146 législateurs seulement. L’alliance Nupes, le plus grand bloc d’opposition au groupe centriste “Ensemble !” d’Emmanuel Macron, a présenté cette motion pour rendre la vie du Premier ministre français difficile au Parlement. Il s’agissait plus d’une démonstration d’intention que d’une réelle tentative de renverser le Premier ministre.

Bien que l’alliance Nupes comprenne 151 députés, cinq d’entre eux se sont abstenus de voter, ce qui peut être considéré comme un signe positif par Mme Borne et son gouvernement.

“Nous devrions débattre des problèmes auxquels les Français sont confrontés, ce vote de défiance est injuste”, a déclaré la Première ministre au Parlement juste avant le début du vote. “Ce vote de non-confiance n’est qu’une tactique politique (…)Passons ensemble à une culture du compromis”, a-t-elle ajouté.

Selon l’Hindustan Times, bien qu’il ait disposé d’une majorité confortable à la chambre basse durant son premier mandat, M. Macron, nouvellement réélu, a perdu sa majorité absolue au Parlement lors des élections législatives de juin et ne peut plus compter sur la chambre pour approuver son programme de réformes.

Au lieu de cela, Macron et ses alliés devront négocier les législations au cas par cas, ce qui signifie qu’une grande partie du contrôle sur les réformes lui échappera.

On s’attendait à ce que la motion de censure échoue, car le parti conservateur Les Républicains et le Rassemblement national de Marine Le Pen, parti d’extrême droite, ont insisté pour s’abstenir de voter.

Mathilde Panot, présidente du groupe La France insoumise, principale composante de l’alliance Nupes, a déclaré à l’Assemblée : “Vous êtes, Madame Borne, une anomalie démocratique (…) vous n’avez aucune légitimité, ni politique ni parlementaire.”

“Ceux qui ne voteront pas cette motion de défiance seront des partisans de votre politique”, a-t-elle ajouté, juste avant le début du vote.

Après le vote de la motion de défiance, le Parlement français devrait entamer les discussions sur le plan d’allègement de l’inflation de 20 milliards d’euros (20,13 milliards de dollars) dévoilé la semaine dernière.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles