23 C
Port Louis
Sunday, July 14, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Oser Et Se Préoccuper : Les Principes Directeurs Qui Sous-Tendent Le Budget 2023-2024, Affirme Le Ministre Des Finances

Doit Lire

Le ministre des finances, de la planification économique et du développement, le Dr Renganaden Padayachy, a présenté, vendredi, à l’Assemblée nationale, le budget national 2023 – 2024, qui, selon lui, est sous-tendu par le principe directeur “To Dare and to Care” (oser et prendre soin) en vue d’offrir à la population un avenir qu’elle mérite, en tant que nation.

Placer les citoyens au cœur des politiques est donc l’idée maîtresse du budget présenté par M. Padayachy. Ce dernier a indiqué que le budget 2023-2024 aurait pour priorité, entre autres, d’investir directement dans le pouvoir d’achat et le bien-être des citoyens, d’accompagner les plus vulnérables de la société et de réduire les inégalités, et de rendre le régime fiscal encore plus juste et plus égalitaire. “En tant que gouvernement attentif, nous sommes conscients de l’augmentation du coût de la vie pour des milliers de ménages”, a-t-il déclaré.

À cet égard, M. Padayachy a énuméré une série de mesures visant à préserver le pouvoir d’achat de la population, en particulier des membres les plus vulnérables de la société. Il a ainsi annoncé une augmentation de la pension de retraite de base pour atteindre Rs 11 000, ainsi qu’une augmentation de Rs 1 000 de la pension de veuve de base, de la pension d’invalidité de base et de la pension d’orphelin de base. “Combiné à la CSG Retirement Benefit, un retraité âgé de 65 ans et plus obtiendra aujourd’hui au moins 12 000 roupies par mois”, a-t-il déclaré.

D’autres initiatives visant à permettre aux ménages mauriciens de maintenir leur pouvoir d’achat comprennent l’introduction, à partir du 1er juillet 2023, d’un “Revenu Minimum Garanti” afin qu’aucun individu travaillant à temps plein n’ait un revenu inférieur à Rs 15,000 ; une provision de Rs 4. 7 milliards de roupies de subventions pour maintenir le prix du GPL, de la farine et du riz ; une réduction du prix du gaz de ville de 74,10 roupies à 69 roupies par litre ; et le paiement, au cours du prochain exercice financier, de l’allocation de revenu CSG de 1 000 roupies à tous ceux qui gagnent jusqu’à 50 000 roupies par mois, et une augmentation de 2 000 roupies à ceux qui gagnent jusqu’à 25 000 roupies par mois.

La santé et le bien-être des enfants étaient également au premier plan du discours sur le budget 2023-2024, avec des investissements importants dans leur éducation, leurs soins de santé et leur sécurité. Ainsi, le ministre des Finances a affirmé que le gouvernement fournirait une allocation pour enfant CSG de 2 000 roupies par mois à quelque 48 000 enfants âgés de moins de trois ans ; une augmentation de l’allocation mensuelle accordée dans le cadre du programme de placement familial pour un enfant de 8 000 roupies à 12 000 roupies ; l’introduction d’une allocation améliorée de 15 000 roupies pour un enfant ayant des besoins spéciaux ; la prise en charge de l’intégralité du coût des traitements à l’étranger pour les patients pédiatriques jusqu’à l’âge de 17 ans qui ont besoin de traitements médicaux non disponibles localement ; et une aide financière pour les enfants diagnostiqués avec un cancer afin de couvrir l’intégralité des coûts des soins et des traitements contre le cancer dans des hôpitaux étrangers ou dans des hôpitaux privés locaux.

Une autre initiative phare, incluse dans le budget 2023-2024, est la refonte du régime fiscal afin de rendre l’impôt sur le revenu des personnes physiques totalement progressif et de supprimer le prélèvement de solidarité. M. Padayachy a expliqué qu’à partir de cet exercice, tous les revenus seraient imposés de manière progressive, le revenu imposable étant divisé en différentes tranches de revenus avec un taux d’imposition spécifique commençant à zéro pour cent et plafonné à un maximum de 20 pour cent.

Renforcer les fondements de l’économie

Dans le budget 2023-2024, le ministre des Finances, de la planification économique et du développement, le Dr Renganaden Padayachy, a parlé de diverses mesures visant à poursuivre la croissance économique et à faire de l’île Maurice une destination attrayante pour le travail et la vie. Ces mesures concernent l’amélioration de l’environnement des affaires, l’atteinte du plein emploi, en particulier pour les femmes, des réformes majeures des politiques migratoires pour recruter des talents internationaux, le soutien des secteurs manufacturiers, des TIC/BPO, de l’économie bleue et des secteurs financiers, ainsi que la stimulation de nouveaux secteurs tels que les sciences de la vie et la biotechnologie.

En ce qui concerne la transformation de Maurice en une économie durable, le budget 2023-2024 prévoit également des mesures, que ce soit en termes d’énergie, d’eau ou d’économie circulaire, pour protéger l’environnement et réduire l’empreinte carbone, tout en renforçant les infrastructures.

Résultats du budget

Le ministre des finances a souligné que les mesures dévoilées dans le budget 2023-2024 contribueraient à la croissance robuste du produit intérieur brut (PIB) pour atteindre 8 %, comme en 2022-2023.

Padayachy a également indiqué que les dépenses totales s’élèveraient à 200 milliards de roupies et les recettes totales à 179 milliards de roupies, ce qui se traduirait par un déficit budgétaire de 2,9 % du PIB. Il a ajouté que la dette du secteur public devrait diminuer de 86,1 % en juin 2022 à 79 % en juin 2023, et à 71,5 % à la fin de juin 2024. “L’objectif à moyen terme est d’atteindre les niveaux d’avant la pandémie, c’est-à-dire 60 %”, a-t-il affirmé.

Le budget 2023-2024 prévoit une série de mesures pour promouvoir Maurice comme la destination la plus préférée sur le marché international avec un objectif de 1,4 million de touristes et Rs 100 milliards de recettes touristiques pour la prochaine année financière. Le ministre des Finances, Dr Renganaden Padayachy, a annoncé ce soir une série de mesures lors de sa présentation du budget 2023-2024.

L’objectif du gouvernement est de transformer Maurice en une destination certifiée verte d’ici 2030 et, à cet égard, l’Autorité du tourisme sera réformée en mettant l’accent sur la promotion du développement du tourisme durable. L’une des mesures clés annoncées dans le budget 2023-2024 est l’augmentation du budget de la promotion et du marketing de destination de la MTPA, qui passera de 400 millions de roupies à 500 millions de roupies.

En outre, pour améliorer la visibilité de l’industrie hôtelière, le montant du régime de remboursement de la participation aux foires internationales pour les PME a été augmenté de 25 % pour atteindre 250 000 roupies.

En ce qui concerne le développement du tourisme médical et de la silver economy, il est impératif d’offrir aux patients, aux retraités et à leur famille un séjour sans souci. À cette fin, le budget prévoit les mesures suivantes : les patients médicaux et les retraités, ainsi que jusqu’à deux accompagnateurs, pourront bénéficier d’un visa premium ; un patient étranger ou un retraité ne sera pas obligé d’ouvrir un compte bancaire à Maurice ; et les retraités étrangers âgés de plus de 60 ans pourront bénéficier d’une assurance médicale.

Annex Budget 2023 – 2024

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles