22.1 C
Port Louis
Friday, May 31, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Moosa Zameer, Appelle L’UE À Réduire Les Droits De Douane “Disproportionnés” Sur Le Poisson Maldivien

Doit Lire

Afin d’aider les Maldives à diversifier leur économie et à renforcer leur propre résilience, le ministre maldivien des affaires étrangères, M. Moosa Zameer, a demandé vendredi à l’Union européenne (UE) de supprimer les droits de douane excessifs imposés sur les exportations de produits de la pêche du pays.

Il a lancé cet appel lors de la table ronde du Forum ministériel indo-pacifique de l’UE sur le thème “Prospérité partagée, résilience économique et investissements”, qui s’est tenue à Bruxelles, en Belgique.

Dans son allocution, le ministre Zameer a déclaré que l’industrie de la pêche des Maldives reste une source de revenus appréciée, en particulier dans les communautés insulaires.

Le ministre a expliqué que les Maldives cherchaient à stimuler les exportations de produits de la pêche vers les pays de l’UE, tout en soulignant que le gouvernement construisait de nouvelles installations de transformation du poisson dans tout le pays afin d’autonomiser les pêcheurs.

Mais pour ce faire, il a souligné l’importance cruciale d’un environnement libre et équitable pour les investissements et le commerce.

“Pour ce faire, il est impératif que nous supprimions d’abord les droits de douane injustes que l’Union européenne a imposés à notre seul produit d’exportation, le thon durable. Nous pouvons ainsi renforcer notre propre résilience et diversifier l’économie”, a-t-il poursuivi.

En outre, le gouvernement précédent avait à plusieurs reprises plaidé auprès des pays de l’UE pour qu’ils réduisent ou suppriment les taxes imposées sur les exportations de produits de la pêche maldiviens. Cette trajectoire a également fait l’objet de discussions.

Le taux auquel la MIFCO achète le poisson a été augmenté de 17 à 25 MVR, dans l’hypothèse d’une baisse des taxes.

Or, les taxes n’ont pas été réduites. En conséquence, certaines entreprises locales du secteur n’ont pas pu continuer à fonctionner car elles n’avaient pas les moyens d’acheter le poisson à un prix plus élevé. En outre, les pêcheurs se sont inquiétés de ne pas être payés à temps.

Les Maldives ayant été classées parmi les pays à revenu intermédiaire en 2013, les pays de l’UE, dont le Royaume-Uni, ont imposé des droits de douane de 24 %.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles