22.1 C
Port Louis
Friday, May 31, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

L’Assemblée Nationale Des Seychelles Ratifie L’application Provisoire De L’accord De Partenariat Entre L’UE Et L’OACP

Doit Lire

L’Assemblée nationale des Seychelles a ratifié jeudi l’application provisoire de l’accord de partenariat entre l’Union européenne et ses États membres et celui de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OACP).

Les Seychelles ont signé l’accord de Samoa, qui est un cadre pour les relations entre l’Union européenne (UE) et l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OACPS) le 15 novembre.

Le nouvel accord de partenariat prendra effet le 1er janvier 2024 et remplacera l’accord de partenariat de Cotonou, qui prendra fin le 31 décembre.

La signature de l’accord permettra aux Seychelles, un archipel de l’océan Indien occidental, de continuer à bénéficier de la coopération actuelle de l’UE.

Dans un communiqué de presse publié jeudi, l’Assemblée nationale a indiqué que la Commission des affaires internationales (CAI) a rencontré des représentants du Département des affaires étrangères (DAE) pour examiner l’accord de partenariat avec Samoa.

L’Assemblée nationale a déclaré que “les implications de la non-ratification de l’accord ont été expliquées par le Département des Affaires étrangères, notant la diminution potentielle de la voix des Seychelles à la table où des questions cruciales telles que le changement climatique et les droits de l’homme sont discutées. Pour appliquer provisoirement l’accord de partenariat avec Samoa, une résolution doit être adoptée à la majorité par l’Assemblée nationale”.

Le nouvel accord de partenariat servira de nouveau cadre juridique pour les relations de l’UE avec 79 pays, dont 47 pays d’Afrique, 16 pays des Caraïbes, 15 pays du Pacifique et les Maldives.

Les membres de la commission ont également posé des questions sur les différences entre les accords de Cotonou et de Samoa.

Le ministère des affaires étrangères a expliqué que l’accord de partenariat avec Samoa mettait davantage l’accent sur les engagements en matière de droits de l’homme, de démocratie et de bonne gouvernance.

Le nouvel accord couvre six domaines prioritaires : la démocratie et les droits de l’homme, la croissance économique et le développement durables, le changement climatique, le développement humain et social, la paix et la sécurité, ainsi que la migration et la mobilité.

Vingt-deux membres de l’Assemblée nationale ont voté en faveur de la ratification de l’accord.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles