23 C
Port Louis
Tuesday, July 23, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Lutte Contre Le Blanchiment De Capitaux Et Le Financement Du Terrorisme (LBC/FT)

Doit Lire

Une cérémonie officielle a été organisée mardi matin, à la Maison du CSF à Ebène, dans le cadre d’un atelier de formation sur les sanctions financières ciblées et la supervision visant à améliorer l’efficacité du Cadre de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT) organisé à l’intention des agents des autorités de supervision et de répression du 15 juin au 20 juin 2023.

Le secrétaire permanent du ministère des services financiers et de la bonne gouvernance, M. Sarwansingh Purmessur, le deuxième gouverneur adjoint de la Banque de Maurice, Mme Hemlata Sadhna Sewraj-Gopal, le haut-commissaire britannique à Maurice, Mme Charlotte Pierre, et le directeur général de la Financial Services Commission (FSC), M. Dhanesswurnath Thakoor, étaient présents.

La formation est une initiative du Ministère des Services Financiers et de la Bonne Gouvernance en collaboration avec le Trésor de Sa Majesté du Royaume-Uni, le Secrétariat National des Sanctions et le Comité de Coordination Inter-Agences (CCI).

Dans son discours, M. Purmessur a souligné l’engagement du gouvernement à lutter contre le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et d’autres formes de criminalité financière. Il a évoqué les mesures qui ont été prises, telles que l’évaluation nationale des risques avec l’aide de la Banque mondiale pour développer des stratégies ciblées, et une évaluation indépendante pour évaluer régulièrement l’efficacité du système actuel de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Combating Money Laundering And The Financing Of Terrorism (AMLCFT)

En outre, il a indiqué qu’une nouvelle série d’amendements législatifs visant à renforcer le cadre juridique existant en matière de LBC/FT/contrôle du financement de la prolifération (CPF) et à assurer sa conformité avec les normes internationales, a été introduite.

Il a exprimé sa gratitude à la Haute Commission britannique pour son rôle central dans la consolidation du cadre de la LBC/FT et pour l’assistance technique qu’elle apporte à Maurice dans sa lutte contre le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et le financement de la prolifération.

Pour sa part, Mme Sewraj-Gopal a déclaré que le CIC avait été créé pour assurer une mise en œuvre efficace des mesures de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et pour promouvoir la collaboration et la coordination entre les agences membres. Elle a observé que le renforcement des capacités des agents est essentiel pour les aider à mieux comprendre le cadre de la LBC/FT et à s’acquitter efficacement de leurs tâches.

Quant à Mme Pierre, elle a souligné l’importance de promouvoir le dialogue et les programmes d’échange entre Maurice et le Royaume-Uni. Elle a réitéré l’engagement du Royaume-Uni à aider Maurice à assurer un système financier robuste et fort pour soutenir la prospérité mutuelle, lutter contre le financement du terrorisme et promouvoir la résilience économique.

Thakoor, pour sa part, a indiqué que la mise en œuvre de sanctions financières ciblées et de la supervision fait partie des recommandations 6 et 7 du Groupe d’action financière pour se conformer aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. Il est important de mettre en place un cadre juridique approprié et de garantir l’application des normes internationales pour créer un environnement plus propice à la prévention et à la répression du financement du terrorisme, a-t-il ajouté.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles