24.7 C
Port Louis
Wednesday, December 6, 2023

Download The App:

Read in English

spot_img

L’Union Africaine Suspend Le Niger À La Suite Du Coup D’état Et Envisage Des Sanctions Contre La Junte Militaire

Doit Lire

Le Niger est de plus en plus isolé de la région. L’Union africaine (UA) s’est totalement coupée du Niger en n’incluant pas ce pays d’Afrique de l’Ouest dans ses activités après le coup d’État perpétré par la junte militaire en juillet. L’UA a également mis en garde ses membres contre la légitimation de la junte. 

Cette décision intervient alors que les alliés occidentaux et les États africains démocratiques craignent que le coup d’État ne donne aux groupes islamistes actifs le pouvoir de s’étendre dans la région du Sahel et n’offre en même temps à la Russie un espace sûr pour étendre son influence.

Le médiateur de la CEDEAO, Abdulsalami Abubakar, ancien commandant militaire nigérian, a déclaré mardi que sa visite de fin de semaine au Niger avait été “très fructueuse” et qu’il était optimiste quant à une conclusion pacifique. Il s’agit là d’un rare signe de progrès.

  1. Abubakar s’est entretenu de la mission avec le président nigérian Bola Tinubu à Abuja. À l’issue de la réunion, il a déclaré aux journalistes : “Personne ne veut faire la guerre. Nous avons commencé à discuter. Ils (la junte) ont fait valoir leurs propres arguments. Nous espérons arriver à quelque chose. Il n’a toutefois pas donné beaucoup de détails. 

Dans une déclaration publiée mardi, le Conseil de paix et de sécurité de l’UA a pris note de l’intention de la CEDEAO d’activer une force en attente et a demandé à la Commission de l’UA de déterminer les ramifications financières, sociales et sécuritaires d’une telle démarche.

Le Conseil de l’UA a également demandé à sa Commission de noter le nombre de membres de la junte et de leurs alliés afin de concentrer les sanctions sur eux ainsi que “l’application de mesures punitives individuelles”. L’UA a adopté la résolution mardi dans sa déclaration lors d’une réunion du conseil qui s’est tenue le 14 août. L’Union a également soutenu les sanctions imposées par la CEDEAO à la junte militaire du Niger. 

L’Union africaine a réaffirmé sa demande que les putschistes libèrent immédiatement le président élu Mohamed Bazoum, qui est détenu depuis le coup d’État, et qu’ils retournent dans leurs casernes. La junte a défié les appels à la démission et a proposé samedi un calendrier de trois ans pour la tenue d’élections, que la CEDEAO a rejeté.

Pour montrer qu’ils étaient sérieux lorsqu’ils ont déclaré que les coups d’État ne seraient plus tolérés dans la région, les dirigeants régionaux ont adopté une position ferme à l’égard du Niger. 

Ali Ndume, représentant du Nigeria, a déclaré : “Notre position est motivée par les graves implications d’une intervention militaire au Niger. (Il n’y a pas d’alternative à une solution diplomatique”. Sa déclaration à Abuja est intervenue après la tenue d’une réunion parlementaire sur la question dans la nuit de lundi à mardi.

L’UA a déclaré qu’elle s’opposait fermement à toute intervention extérieure dans la situation de la part de tout acteur ou nation en dehors de l’Afrique, y compris les engagements de sociétés militaires privées – une allusion possible à la société de mercenaires russe Wagner, qui opère au Mali voisin.

Evgeniy Prigozhin, le directeur de Wagner, a fait l’éloge de cette prise de contrôle et a diffusé lundi une vidéo dans laquelle il semblait se trouver en Afrique pour vanter le travail de Wagner dans ce pays.

Wu Peng, le principal ambassadeur africain de la Chine, a déclaré aux journalistes mardi que seuls les Africains pouvaient trouver des solutions aux défis africains.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles