21.3 C
Port Louis
Monday, May 20, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Les Dirigeants De L’Union Africaine Dénoncent L’offensive Israélienne À Gaza

Doit Lire

Les dirigeants de l’Union africaine réunis à Addis-Abeba, en Éthiopie, ont dénoncé et exigé l’arrêt immédiat de l’offensive israélienne à Gaza.

Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki, a affirmé qu’Israël avait “exterminé” la population de Gaza et a qualifié l’offensive israélienne de violation “la plus flagrante” du droit humanitaire international. “Soyez assurés que nous condamnons fermement ces attaques sans précédent dans l’histoire de l’humanité”, a déclaré M. Faki sous les applaudissements des délégués. “Nous tenons à vous assurer de notre solidarité avec le peuple palestinien”.

Le Premier ministre palestinien, Mohammad Shtayyeh, était présent aux côtés de M. Faki.

Le président sortant de l’Union africaine et président des Comores, Azali Assoumani, a dénoncé “le génocide qu’Israël commet en Palestine sous notre nez”, tout en saluant la plainte déposée par l’Afrique du Sud contre Israël devant la Cour internationale de justice. 

“La communauté internationale ne peut pas fermer les yeux sur les atrocités commises, qui ont non seulement créé le chaos en Palestine, mais qui ont aussi des conséquences désastreuses dans le reste du monde”, a déclaré M. Assoumani.

Depuis que le Hamas a lancé son attaque contre Israël le 7 octobre, au cours de laquelle des militants ont tué environ 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et en ont enlevé environ 250 autres, un quart de la population de Gaza est affamée.

Israël conteste avec véhémence tout génocide à Gaza, affirmant qu’il ne vise que les militants du Hamas et qu’il prend toutes les précautions raisonnables pour épargner les civils. Il affirme qu’il est difficile d’éviter les pertes civiles en raison de la stratégie du Hamas qui consiste à s’intégrer dans les zones civiles.

Un différend sur le statut d’observateur d’Israël au sein de l’organisation continentale a conduit à l’expulsion sans cérémonie d’un délégué israélien de la salle plénière lors du sommet de l’UA de l’année dernière. Le sommet de cette année s’est ouvert sur l’inquiétude suscitée par les conflits et la résurgence des coups d’État sur l’ensemble du continent africain.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles