26.2 C
Port Louis
Monday, May 27, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Interpol Va Aider La Police Des Seychelles À Créer Une Unité De Lutte Contre La Cybercriminalité

Doit Lire

Des discussions sur la création d’une unité de lutte contre la cybercriminalité aux Seychelles ont eu lieu entre une délégation d’Interpol et la police des Seychelles de mercredi à vendredi.

Le surintendant Jeffery Antoine, chef des services de détection des Seychelles, a déclaré que le nombre inquiétant d’incidents au cours desquels des personnes ont été escroquées et se sont fait escroquer d’importantes sommes d’argent en ligne appelle à la création d’une telle unité.

Il a ajouté que des cas de jeunes ciblés sur les médias sociaux avaient également été signalés à la police : “Nous avons constaté une augmentation sensible du nombre de cas de cybercriminalité signalés, et c’est pourquoi nous avons décidé de mettre en œuvre cette idée. Nous avons contacté Interpol et ils étaient prêts à intervenir et à aider la police des Seychelles en lui apportant le savoir-faire nécessaire”, a déclaré M. Antoine.

Le superintendant a déclaré que cette initiative est le résultat de la loi sur la cybercriminalité de 2021.

La délégation d’Interpol – l’Organisation internationale de police criminelle – était dirigée par la directrice adjointe de la direction de la cybercriminalité, Jacqueline De Lange, qui a souligné l’importance pour les pays de travailler ensemble avec l’organisation.

Elle a déclaré que la plupart du temps, les femmes et les enfants sont les principales victimes de la cybercriminalité et que c’est l’une des principales raisons pour lesquelles Interpol met en œuvre des campagnes de sensibilisation.

“Interpol est dans une position très unique car nous sommes connectés au niveau mondial à 195 pays membres où nous sommes neutres. Nous avons accès aux outils, systèmes et bases de données nécessaires pour soutenir nos pays membres. Il est important de partager les informations et d’établir une relation de travail basée sur la confiance, comme nous l’avons fait ici aux Seychelles au cours des trois derniers jours”, a-t-elle déclaré.

Le commissaire Antoine espère que les Seychelles, archipel de l’océan Indien occidental, continueront à bénéficier de l’aide d’Interpol pour la création d’une unité de lutte contre la cybercriminalité, principalement par le biais de formations.

“Nous avons déjà plusieurs de nos agents qui suivent des formations avec Interpol sur d’autres sujets. Cette visite officialise en quelque sorte cette relation. Ils nous ont également donné des informations sur les sources d’approvisionnement en matériel nécessaire au démarrage de notre unité”, a-t-il ajouté.

La nouvelle unité se concentrera principalement sur la cybercriminalité et permettra à la force de police de mieux répartir les ressources afin de traiter ces affaires.

“La police seychelloise dispose déjà de plusieurs unités qui traitent de certaines affaires qui peuvent également être liées à la cybercriminalité, par exemple, l’unité des crimes commerciaux, le CID, la brigade des familles. Cette nouvelle unité se concentrera principalement sur la cybercriminalité”, a déclaré Antoine.

Il a précisé qu’à l’issue des trois jours de discussions, “nous allons d’abord travailler sur le cadre afin d’identifier les besoins, notamment en matière de ressources humaines. Nous aurons besoin de personnes spécialisées dans ce type d’affaires”.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles