28.6 C
Port Louis
Monday, December 5, 2022

Download The App:

Read in English

spot_img

La Lutte Contre La Cybercriminalité Au Centre De La Séance De Débriefing Sur L’opération Africa Cyber Surge

Doit Lire

Une session de débriefing, à la suite de l’Africa Cyber Surge Operation organisée à Kigali au Rwanda du 18 juillet au 05 août 2022, se tient à Maurice du 22 au 24 novembre 2022.

Dans ce cadre, une cérémonie d’ouverture s’est tenue, hier matin, à l’hôtel Le Méridien de Pointe aux Piments, en présence du Deputy Commissioner of Police (DCP), M. Hemant Jangi, de la Sous-directrice de la Direction de la cybercriminalité, Menace cybernétique, Réponse, d’INTERPOL, Mme Jacqueline De Lange, et du Chef des technologies de l’information et de la communication d’AFRIPOL, M. Adoulaye Doucouré.

L’événement est une initiative d’INTERPOL et d’AFRIPOL, et a pour objectif de promouvoir l’échange d’idées et de bonnes pratiques en matière de cybercriminalité. Des participants de 28 pays, à savoir le Kenya, l’Érythrée, le Ghana et la Gambie, entre autres, assistent à la session.

Dans son discours, le DCP Jangi a souligné que l’Africa Cyber Surge était une opération multinationale de suppression de la cybercriminalité axée sur l’identification des cybercriminels et de leur infrastructure de réseau, et qu’elle visait à soutenir les pays membres ainsi que les organismes d’application de la loi dans leur lutte contre la cybercriminalité.

Hemant Jangi and Jacqueline De Lange
Hemant Jangi et Jacqueline De Lange

Il a indiqué que les criminels utilisaient à mauvais escient les nouvelles technologies pour cibler les personnes sur les réseaux sociaux et les systèmes en ligne, ajoutant que le phishing, les ransomwares et les violations de données étaient des exemples de cybermenaces actuelles.

“La séance de débriefing, a-t-il ajouté, vise à évaluer l’efficacité de l’opération, à discuter des résultats et à identifier les défis.” “Elle permettra également aux participants de prendre conscience de la situation actuelle en matière de cybermenaces et de développer davantage leurs compétences pour faire face à ces problèmes”, a-t-il déclaré.

Mme De Lange a observé que les cas de cybercriminalité devraient augmenter dans les trois à cinq prochaines années, ajoutant qu’il était essentiel de développer et de créer un front uni face à ces défis. “INTERPOL”, a-t-elle déclaré, “est une organisation mondiale qui aide 195 pays membres à acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour faire face aux cybermenaces et à la criminalité transnationale.”

“Il est crucial qu’il y ait une coordination entre tous les différents acteurs pour maintenir une architecture de sécurité mondiale”, a-t-elle indiqué. Grâce à cette session, INTERPOL et AFRIPOL offrent une plateforme pour une coopération renforcée, une meilleure coordination et un renforcement des capacités des services chargés de l’application de la loi.

Mr Hemant Jangi surrounded by Africa Cybercrime experts
M. Hemant Jangi entouré d’experts de la cybercriminalité en Afrique

Doucouré a souligné que l’AFRIPOL était un mécanisme indépendant de l’Union africaine et un acteur clé dans la lutte contre la criminalité transnationale organisée. Il a souligné que le continent africain disposait d’un énorme potentiel dans le secteur des TIC, mais qu’il y avait une forte poussée de cybercriminalité due à l’utilisation croissante des nouvelles technologies, mettant ainsi en danger la sécurité des informations et des données. “La session de débriefing, a-t-il ajouté, est l’occasion pour les pays membres de se rencontrer, de discuter et de proposer des actions plus fortes pour lutter contre la cybercriminalité.”

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles