21.3 C
Port Louis
Monday, May 20, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

A Mare Tabac : Deux Adolescents Meurent Noyer Dans Une Rivière

Doit Lire

Une partie de baignade a tourné au drame pour deux amis d’enfance habitant le village de Mare Tabac, en fin d’après-midi du dimanche 4 février. Drishtiresh Bhoyrub, 17 ans et Digambaresh Rhunghen, 18 ans s’étaient rendus à la rivière Moonkharry à Mare Tabac en compagnie de deux autres camarades pour une partie de baignade. A un certain moment les deux amis se sont retrouvés en difficulté avant de disparaitre de la surface de l’eau. C’est peu avant 22 heures dans la soirée que les deux corps ont été repêchés par des éléments du Groupe d’Intervention de la Police Mauricienne (GIPM). L’autopsie pratiquée le lundi matin du 5 février à la morgue de l’hôpital Victoria à Candos a attribué leurs décès à une asphyxie due à la noyade.

L’alerte a été donnée au poste de police de Rose Belle par Mooneram Bhoyrub, le père de Drishtiresh Bhoyrub, cela après qu’il ait découvert deux paires de chaussures, un t-shirt de couleur gris et un sac à main contenant un téléphone cellulaire à proximité de la rivière Moonkharry qui est située à quelque deux cent mètres de la route Royale. Il a identifié ces articles comme étant appartenant à son fils et l’ami de ce dernier. Une équipe de policiers, menée par l’inspecteur Adelaine a organisé une battue à cet endroit. Une équipe de volontaires composée d’une centaine de personnes était déjà sur place. Ces recherches n’ont rien donné.

Le service du GIPM a été alors sollicité. Ces hommes sous la responsabilité du sergent Salmy ont sondé cette rivière. Cela après après que les deux amis de deux victimes qui ont été interrogés par la police ont fini par avouer qu’ils étaient tous partis nager dans cette rivière. Pris de panique après la disparition de Drishtiresh Bhoyrub et Digambaresh Rhunghen, ils se sont précipités pour regagner leurs domiciles tranquillement.  Les deux corps ont été repêchés respectivement à 21 heures 45 et 21 heures 55 ans la soirée du dimanche 4 février. Mooneram Bhoyrub en sanglot a eu la lourde tâche d’identifier son fils et l’ami de ce dernier avant que les deux corps ne soient transportés à la morgue de l’hôpital de Candos pour y être autopsié.

Celle-ci pratiquée par le Dr Maxwell Monvoinsin, Principal Police Medical Officer le lundi matin du 5 février a attribué le décès de ces deux adolescents à une asphyxie due à la noyade.

Une enquête a été initiée pour faire la lumière sur les circonstances exactes de ce drame.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles