25.3 C
Port Louis
Tuesday, February 27, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

La Cour D’Afrique De L’ouest Rejette La Demande De La Junte Nigérienne De Lever Les Sanctions Liées Au Coup D’état

Doit Lire

La junte nigérienne a demandé à ses voisins de lever les sanctions liées au coup d’État, mais la plus haute juridiction d’Afrique de l’Ouest a rejeté cette demande le jeudi 7 décembre, déclarant que la junte était inconstitutionnelle et qu’elle n’avait donc pas le droit de faire une telle demande.

Le bloc régional d’Afrique de l’Ouest, la CEDEAO, a imposé des sanctions après le coup d’État de juillet qui a renversé le président du Niger, Mohamed Bazoum. Ces sanctions comprenaient la fermeture des frontières avec le Niger, l’arrêt des transactions financières et le gel des avoirs du Niger. Soixante-dix pour cent de l’électricité du Niger provenait de coupures de courant causées par le Nigeria voisin.

La Cour de justice de la CEDEAO à Abuja a été saisie d’une contestation des sanctions par le gouvernement de facto du Niger ainsi que par des particuliers et des organisations. Ils ont affirmé qu’en réduisant l’approvisionnement en nourriture et en médicaments, entre autres, les sanctions appauvrissaient gravement le peuple nigérien.

Les dirigeants du coup d’État au Niger ont demandé que les sanctions soient temporairement levées en attendant qu’une décision soit prise à ce sujet.

Le juge Dupe Atoki a rendu sa décision jeudi, décrivant la junte nigérienne comme le résultat d’un “changement anticonstitutionnel de gouvernement” et déclarant que le pays n’est pas reconnu comme un élément constitutif de l’alliance régionale.

Ainsi, le juge a déclaré : “Par conséquent, dans la mesure où la demande de mesures conservatoires au nom du Niger a été introduite par un gouvernement inconstitutionnel et non reconnu, elle est … irrecevable”.

Cette décision pourrait rendre plus difficile la fin des troubles politiques au Niger et le rétablissement d’un régime civil dans le pays. La CEDEAO a rejeté le calendrier de trois ans proposé par la junte pour rendre le pouvoir aux civils, même si la junte a nommé un premier ministre.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles