21.3 C
Port Louis
Saturday, August 20, 2022

Download The App:

Read in English

spot_img

Vagabondage : Ils Circulaient À Cyclomoteur Avec Des Outils Et Couteaux Aux Petites Heures Du Matin

Doit Lire

Leurs explications n’étaient pas convaincantes. Des policiers de la Criminal Investigation Division (CID) de Trou aux Biches ont procédé à l’arrestation de deux individus, qui étaient sur un cyclomoteur sur la route Royale de 9e Mile, Triolet. Ils avaient, en leurs possessions, plusieurs outils et deux couteaux aux petites heures du matin du jeudi 4 août. Les deux hommes, Désiré Jency Alexandro Long, alias Jamil, 29 ans, un soudeur de Vallée-Pitôt et Mohamed Ridwan Ghunowa, un vigile de 29 ans et habitant de Tranquebar.

C’est lors d’une patrouille vers 3 heures 45 ce jeudi matin du 4 août qu’une équipe de la CID de Trou aux Biches, menée par l’inspecteur Mootia, a intercepté ce cyclomoteur de la marque Zhongzen de couleur rouge, qui venait de Solitude et roulait en direction du Chemin Vingt-Pieds, Grand-Baie. Les deux hommes aux allures suspectes ont été approchés par un policier pour un contrôle routier. Le conducteur a immédiatement accéléré et a tenté de prendre la fuite. Il a été vite rattrapé sur une distance de 500 mètres devant la caserne de pompiers de Triolet.

Les policiers ont, par la suite, effectué une fouille corporelle sur eux. C’est ainsi qu’un tournevis mesurant 35 centimètres a été trouvé dans la poche arrière droite du jeans de ce vigile. Trois autres tournevis dans la poche droite avant de son jeans. Interrogé concernant la possession de ces outils, il devait dire, «mo gard sa bann tournevis la avek mwa com prekosyon ek sa trwa lezot la pou demont masin lave si mo gagne lor simin ».

vagrancy

Une fouille effectuée dans un sac à dos qu’il transportait a permis de saisir plusieurs outils, dont un marteau, une clé à molette, un tournevis, un couteau avec une lame de 20 centimètres et un autre de 10 centimètres, une lame à scier et neuf sacs en raphia vides. Interrogé quant à la présence de ces outils, ils ne pouvaient donner des explications claires. Ils devaient dire, par la suite, « nou pe ale koup lerbe akasia Grand-Baie ».

Les deux hommes ont été traduits devant le tribunal de Pamplemousses ce jeudi matin du 4 août. Ils répondent d’une accusation provisoire de vagabondage. Ils ont été reconduits en cellule policière.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles