20.2 C
Port Louis
Friday, June 21, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Une Instructrice De Plongée Et Un Skipper Arrêté, Après La Mort D’une Touriste Allemande

Doit Lire

Une accusation provisoire d’homicide involontaire par négligence a été logée contre une instructrice de plongée et contre un skipper devant le tribunal de Pamplemousses le jeudi matin 27 avril. Ils ont été libérés sous caution après avoir payé une somme de Rs 10 000 et une reconnaissance de dette de Rs 25 000. Ces deux professionnels ont été arrêtés à la suite du décès de la touriste allemande, Christina Maria Angelika Diedrich, 60 ans par asphyxie due à la noyade au matin du mercredi 26 avril à Grand-Baie.

Christina Diedrich était en vacances en famille à Maurice depuis le vendredi 21 avril et devait quitter le pays le vendredi 5 mai. Le mercredi 26 mai elle était partie en bateau avec son époux, sa fille et son gendre pour effectuer une session de plongée dans la région de Coin de Mire. Aux alentours de 11 heures, cette femme qui était employée de banque s’est retrouvée en difficulté. Elle a été retirée de l’eau d’une profondeur de quatre mètres par cette instructrice de plongée et conduite au poste de la National Coast Guard de Grand-Baie où les premiers soins lui ont été prodigués. Elle a été par la suite transportée dans une clinique à Grand-Baie. Le médecin de service devait malheureusement constater son décès.

L’autopsie pratiquée dans l’après-midi du même jour par le Dr Maxwell Monvoisin, Principal Police Medical Officer a attribué son décès à une asphyxie due à la noyade.

Une enquête a été initiée sur les circonstances de ce drame. Celle-ci a conclu qu’il y a eu négligence de la part de cette instructrice de plongée et du skipper de cette embarcation. Cette instructrice de 35 ans travaillant pour un centre de plongée et habitant la région de Pointe aux Sables et le skipper âgé de 30 ans et habitant Fond du Sac, ont donné leurs dépositions relativement à cette affaire dans l’après-midi du mercredi 26 avril. Ils possèdent tous deux un permis valable.

Libérés sur parole, ils ont dû se rendre au poste de police de Grand-Baie au matin du jeudi 27 avril avant d’être traduits devant le tribunal de Pamplemousses.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles