23.6 C
Port Louis
Monday, May 27, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Signature D’un Protocole D’accord : Maurice Et l’Inde Renforcent Leur Collaboration Pour Le Développement Conjoint D’un Satellite

Doit Lire

L’île Maurice et l’Inde vont renforcer leur collaboration dans le domaine de l’exploration et de la recherche spatiale pour le développement conjoint d’un micro satellite. Dans ce contexte, un protocole d’accord a été signé, hier après-midi, entre le Mauritius Research and Innovation Council (MRIC) et l’Indian Space Research Organisation (ISRO), en présence du ministre d’État indien aux affaires extérieures et parlementaires, M. V. Muraleedharan, du ministre des technologies de l’information, de la communication et de l’innovation, M. Darsanand Balgobin, et d’autres personnalités.

Les signataires étaient le Haut Commissaire de l’Inde à Maurice, Mme K. Nandini Singla, et le Président du MRIC, le Dr K. S. Sukon. Le protocole d’accord souligne les modalités de cette collaboration ainsi que les rôles et responsabilités des deux parties.

Dans son allocution, le ministre des TIC a souligné que la signature du protocole d’accord avec l’ISRO est une étape importante pour l’aventure spatiale mauricienne. Il a exprimé sa gratitude au gouvernement indien pour son soutien sans faille au projet, qui est l’une des nombreuses preuves du partenariat entre Maurice et l’Inde et de leur engagement mutuel à poursuivre leur collaboration.

MoU signed between MRIC and ISRO

Il a rappelé que Maurice et l’Inde, a-t-il souligné, se sont également associés dans le cadre d’organisations régionales telles que l’Indian Ocean Rim Association pour promouvoir l’utilisation pacifique de l’espace extra-atmosphérique pour le développement de la région de l’océan Indien. Ces collaborations démontrent l’engagement de l’Inde à aider Maurice à exploiter les avantages de la technologie spatiale, a indiqué le ministre.

Pour sa part, M. Muraleedharan a souligné que la signature du protocole d’accord représente un moment historique pour le renforcement des relations entre l’île Maurice et l’Inde, alors que nous nous lançons dans le projet de satellite développé conjointement.

Il a rappelé que depuis la visite du ministre indien des Affaires extérieures, le Dr Subrahmanyam Jaishankar, à Maurice en février 2021, le MRIC et l’ISRO ont travaillé méticuleusement pour l’initiative conjointe. Le satellite, a-t-il indiqué, sera un imageur multispectral qui contribuera aux applications d’observation de la terre liées à l’agriculture, à la sylviculture, à l’écosystème, aux prévisions météorologiques et au niveau des océans.

MoU signed between MRIC and ISRO

L’Inde, a déclaré le ministre Muraleedharan, est aujourd’hui un leader mondial de l’espace grâce à ses missions très réussies qui profiteront à l’ensemble de l’humanité. L’IRSO, a-t-il indiqué, a lancé plus de 380 satellites étrangers à ce jour, tout en soulignant que l’économie spatiale indienne devrait croître de 40 milliards d’USD d’ici 2040.

Il s’est dit convaincu que le protocole d’accord ouvrirait la voie à d’autres projets, éveillerait la curiosité scientifique et encouragerait les jeunes, en particulier les filles, à se lancer dans les disciplines STIM.

En savoir plus sur le protocole d’accord

Le gouvernement indien concevra, assemblera, intégrera, testera, lancera, déploiera, contrôlera et exploitera un satellite pour l’île Maurice. Une fois achevé, le satellite sera lancé par l’ISRO et l’exploitation en orbite sera assurée conjointement par l’ISRO et le MRIC à l’aide de la station terrestre du MRIC.

Dans le cadre du protocole d’accord, les ingénieurs du MRIC bénéficieront également d’une formation gratuite à l’ISRO en Inde, où ils collaboreront étroitement avec les ingénieurs de l’ISRO pour développer la plate-forme du satellite, les systèmes associés et la charge utile principale. Les ingénieurs du MRIC participeront également aux revues d’étape et aux activités AIT (assemblage, intégration et test) de la plateforme du satellite avec l’équipe de l’ISRO afin d’acquérir une expérience pratique.

La durée totale du projet, depuis la signature du protocole d’accord jusqu’au lancement du satellite dans l’espace, est estimée à environ 15 mois. L’ISRO et le MRIC travailleront conjointement à l’enregistrement du satellite commun en tant qu’objet spatial dans le registre des objets spatiaux de l’UNOOSA et à l’enregistrement des fréquences du satellite auprès de l’Union internationale des télécommunications.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles