30.8 C
Port Louis
Friday, February 23, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Rapport De l’Audit Sur La Santé : Failles Et Gaspillages Dans La Quarantaine Et Les Vaccins

Doit Lire

Le rapport de l’Audit 2020-21 rendu public ce 29 mars a passé à la loupe les dépenses des ministères et corps parapublics. De ce qu’il en est du ministère de la Santé, la National Audit Office met en exergue une faille de Rs 198 millions, qui a été découvert pour les besoins de la Quarantaine et une perte de 16.5 millions sur une commande doublé de vaccins contre la grippe, où 56 900 doses des 150 000 doses ont dû être jetées pour cause de péremption. Un certain nombre d’irrégularités et de paiements incompréhensibles ont été découverts par le NAO.

Rs 198 millions sans factures

Pour la période de mars à octobre 2021, le ministère avait statué avoir déboursé Rs 455 millions. Des demandes de remboursements de Rs 259 millions étaient toujours en suspens au 31 octobre 2021. Sur environ Rs 205 millions payés pour les frais de Quarantaine en juin 2021, des factures pour des paiements totalisant Rs 198 millions n’ont pas été reçues. Ce décaissement de 198 millions a été utilisé dans les facilités pour la quarantaine mais n’a pas été certifiée par les Medical Health Officers de la Quarantaine, n’a pas été vérifiée par recoupement avec la base de données de l’unité de contrôle des maladies ni contre vérifiable par le registre du Communicable Diseases Control Unit (CDCU). 36 personnes en quarantaine, selon le registre pour le remboursement, ont été soumis à des vérifications sur leurs identités, présences et temps de séjour par la NAO au CDCU mais il n’y a pas eu de retour. Le ministère a répondu qu’il n’y a pas eu de divergences et que le département des Finances a été informée de ne pas effectuer de paiement pour les divergences constatées autour des jours de quarantaines comptés contre ceux réclamés.

Allocations incomprises

Une allocation à hauteur de 10,6 millions a été versé à 16 médecins pour avoir travaillé 100 jours dans les centres de quarantaine et un médecin en particulier, qui aurait travaillé 226 jours d’affilée. Le nombre de jours autorisés est de 14 à 21 jours. Aucune preuve de leurs services n’a été retrouvé. Il y aussi des soucis sur les identités de 14 infirmiers, qui étaient supposément en service ! Il a aussi été relevé qu’un infirmier a séjourné dans un centre de quarantaine sans interruption pendant 92 jours du 3 octobre 2020 au 3 janvier 2021 et le ministère a payé Rs 920 000 pour son séjour. Le directeur de la MTPA a répondu qu’il s’agissait d’un tarif réduit à Rs 10 000 par jour !

Retard dans les signatures

Le rapport de l’Audit fait aussi état des retards dans la signature des contrats entre les 24 centres de quarantaine et le ministère. 14 d’entre eux n’avaient pas encore eu leurs contrats à même octobre 2021 mais étaient déjà en opération et étaient payés. Le rapport dévoile un montant total de 43,7 millions de roupies effectués avant la signature des contrats.

Traiteurs trop bien traités

Toujours en ce qui concerne la Quarantaine, le rapport pointe du doigt le ministère concerné d’avoir déboursé une somme de Rs 7,5 millions à trois traiteurs pour la fourniture de repas quotidiens dans les trois installations de quarantaine gratuite. Mais ces derniers ont facturé des tarifs différents et le Ministre n’a pas identifié si les tarifs étaient justifiés et raisonnables. Le ministère de la santé a répondu que le ministère du tourisme a sélectionné les prestataires de services, conformément à la loi sur les marchés publics et à ses directives.

Achats locaux à 17 fois plus cher

Le rapport de l’Audit fait aussi état d’achats locaux par les hôpitaux de médicaments répertoriés et non répertoriés au cout de Rs 19,1 millions. L’enquête de la NAO a révélé que ces médicaments listés ont couté 17 fois plus cher que ceux achetés par le ministère. Le ministère a répondu que ces médicaments ont été achetés auprès des mêmes fournisseurs mais à un prix 6 fois supérieur et a fait état des données inexactes provenant de l’EIMS, le système de gestion informatisé.

Autres grandes lignes

Le rapport parle aussi de négligences médicales d’ordre générale et surtout en lien avec la Covid 19, des appareils à prix fort pour certains Wards des hôpitaux, quelques médecins d’intérêt ainsi que d’autres indemnités pas claires à tierces parties et des collaborations non structurées, qui pèsent par plusieurs millions de roupies. Il parle aussi du non-respect du protocole relatif aux installations de quarantaine pour les médecins et les infirmiers/ infirmières.

Parmi les grandes lignes de ce rapport sur le ministère de la Santé, nous avons aussi les dépenses inutiles par le ministère de la Sécurité Sociale approuvés par le ministère de la Santé. Il est comptabilisé que Rs 16,5 millions représentant un surplus d’une commande de 56 900 doses de vaccins antigrippe dont la date d’expiration était pour décembre 2021.

La mission du NAO est de s’axer sur les rapports financiers, la gestion des achats et des projets, l’administration des contrats, la gestion des revenus, le contrôle des dépenses et le respect des lois et règlements en vigueur dans le pays. Il est rapporté par l’organisme que 30% des ministères et départements gouvernementaux n’ont pas soumis leurs rapports annuels au bureau de l’Audit. L’organisme a fait état que les dépenses publiques ont passé de Rs 189,6 milliards en 2019-20 à Rs 297,3 milliards en 2020-21. Pour le compte du ministère de la santé, une action a été initiée pour 16 problèmes sont encore majeures et 3 autres problèmes sérieux seront amplement enquêtés et sanctionnés.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles