30.8 C
Port Louis
Friday, February 23, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Rallye De L’ACIM Ce 30 Avril : Autorisation Mais Pas Sans Conditions

Doit Lire

La cherté de la vie pourra enfin être protestée publiquement. Le secrétaire général de l’Association des Consommateurs de l’Ile Maurice (ACIM), Jayen Chellum, a annoncé le prochain rallye dans les rues de Port Louis pour ce samedi 30 avril. Le parti ReA milite pour l’enlèvement de la limitation de 50 personnes lors des rassemblements.

Protestation publique possible

L’ACIM a reçu le feu vert de la part du Commissaire de Police pour l’organisation de son rallye. Les manifestants démontreront leur mécontentement contre l’augmentation des coûts de gaz ménagers, la troisième augmentation en quatre mois des coûts des carburants et aussi, la montée en flèche des denrées entrainés. Mais cette autorisation ne sera pas sans conditions. La police maintient que tous dérapages sont à éviter pour ne pas nuire à l’ordre et la sécurité publique.

Ainsi comme l’annonce Jayen Chellum, « les manifestants devront être facilement identifiables par la Police. Ils devront se munir de pavillons, banderoles et autres attraits identifiants, les slogans sur les pancartes ne devront pas être insultants ou porter atteinte à personne en particulier, les manifestants en voiture doivent rester à l’intérieur de leurs véhicules et ils ne pourront pas non plus s’arrêter lors de la procession. Ils doivent circuler de façon à ne pas créer des embouteillages. La police a prévenu qu’à tout moment, un manifestant, qui sèmera un trouble public, pourra être viré de la marche et interpellé », fait comprendre Jayen Chellum.

La procession se mettra en marche à 14 heures à la rue Volcy Pougnet. A savoir, ce rallye ne pourra que comporter 50 personnes.

La ReA contre la limite de 50 personnes

Cette restriction est en train d’être disputée par le parti Resitans ek Alternativ (ReA). « Que le gouvernement lève la limite de 50 personnes imposée pour les rassemblements ! », a avancé le syndicaliste, Ashok Subron lors d’une conférence de presse conjointe avec la Government Welfare Fund et l’All Employees Confederation en ce mardi. Il a rajouté que « cette loi favorise la montée des tensions car la population ne peut s’exprimer face à l’augmentation du coût de la vie. Il faut laisser le peuple s’exprimer librement ». Toujours sur le thème de la cherté de la vie, il a réitéré sa demande pour l’introduction d’un mécanisme de contrôle des prix. La ReA réclame aussi le gel des récentes augmentations des prix et la hausse du salaire minimum à Rs 13 500. Il a aussi proposé que le gouvernement doit œuvrer pour que le pays devienne autosuffisant et moins dépendant sur l’importation.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles