26.9 C
Port Louis
Thursday, June 1, 2023

Download The App:

Read in English

spot_img

Navin Ramgoolam : Le Président Est Censé Défendre l’État De Droit

Doit Lire

Navin Ramgoolam s’est adressé à la presse après sa rencontre hier matin avec Paul Bérenger et Xavier-Luc Duval. Il a déclaré que les trois sont d’accord pour dire que les commentaires du Premier ministre contre le jugement et le magistrat de Moka sont “inacceptables”. Il faut que certaines personnes agissent. “Paul Bérenger a rappelé qu’en 2003, lorsque SAJ est devenu Président de la République, des pouvoirs supplémentaires ont été accordés à cette fonction. Il est censé défendre l’Etat de droit. Mais il se tait”, a-t-il déclaré. Navin Ramgoolam a rappelé les cas de Babry et Rozemont, qui ont été condamnés pour outrage à magistrat dans le passé. Navin Ramgoolam a appelé la population à se ressaisir. “Nous ne pouvons pas permettre à un Premier ministre de bafouer l’État de droit et d’insulter le DPP et un magistrat”, a-t-il déclaré. Il attend du président de la République et du président de la Cour suprême qu’ils prennent position sur cette question.

Selon Navin Ramgoolam, le MSM tente de truquer les élections. Il a ajouté que la “fraude électorale” a été discutée avec Paul et Xavier jeudi. Il a également indiqué qu’une éventuelle réunion avec le commissaire électoral était en cours d’élaboration. Certaines préoccupations telles que les “anomalies” dans l’enregistrement des électeurs seront soulevées. Navin Ramgoolam affirme avoir des informations concernant ces anomalies et c’est pourquoi une réunion avec le commissaire électoral, Irfan Rahman, sera nécessaire.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles