22.1 C
Port Louis
Monday, June 17, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

L’île Maurice Accueille La Conférence Du Partenariat Pour l’Afrique Afin De Catalyser L’alliance Transfrontalière

Doit Lire

La Conférence du Partenariat pour l’Afrique, qui a pour thème “L’unité dans le partenariat”, se tient hier et aujourd’hui, le 3 mars, à Maurice : Permettre un investissement durable et inclusif se tient hier et aujourd’hui, 03 octobre 2023 à l’île Maurice. La cérémonie d’ouverture a eu lieu hier matin à l’hôtel Intercontinental de Balaclava. La Conférence vise à catalyser la collaboration transfrontalière.

Le ministre des Finances, de la planification économique et du développement, Dr Renganaden Padayachy, le ministre des services financiers et de la bonne gouvernance, M. Mahen Kumar Seeruttun, le secrétaire général de la zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA), M. Wamkele Mene, le membre du conseil consultatif économique de l’Inde, M. Sanjeev Sanyal, ainsi que plusieurs personnalités éminentes étaient présents.

Cette conférence de deux jours est organisée par l’Economic Development Board of Mauritius, en collaboration avec le ministère des finances, de la planification économique et du développement, dans le but de favoriser un climat propice à l’investissement et de promouvoir des interactions harmonieuses entre un large éventail de parties prenantes. Il réunit des agences de promotion des investissements de 25 pays africains, des investisseurs en capital-risque avant-gardistes, des gestionnaires de fonds, des institutions de financement du développement, des conseillers fiscaux experts, des investisseurs institutionnels et des entrepreneurs novateurs.

Mauritius Hosts Africa Partnership Conference To Catalyse Cross-Border Alliance

Le ministre Padayachy a souligné que l’Afrique est une terre d’opportunités et que son PIB combiné devrait croître d’environ 4 % en 2023 et 2024. Il a également fait remarquer que le continent possède 25 % de la biodiversité naturelle mondiale, 30 % des ressources minérales du monde et une population croissante qui devrait atteindre 1,7 milliard d’habitants en 2030, soit 20 % de la population mondiale.

Le ministre des Finances a souligné que l’Afrique représente un marché potentiel important pour les entreprises et les investisseurs, avec plus de 400 sociétés dont les revenus annuels dépassent le milliard de dollars. L’entrée de l’Union africaine (UA) en tant que membre permanent du sommet du G20 marque une nouvelle étape historique pour l’Afrique, désormais connue sous le nom de G21, a-t-il ajouté. Il a donc souligné la nécessité d’approfondir la collaboration avec les pays africains.

Le ministre Padayachy s’est également attardé sur le potentiel de l’alliance AfCFTA à conduire des changements positifs et à renforcer les capacités des pays en voie de développement. L’île Maurice, a-t-il dit, s’est engagée à soutenir l’exploitation du potentiel du marché africain. Il a souligné que l’économie mauricienne est devenue plus résistante et plus robuste après la crise de la pandémie du COVID-19. Selon les dernières estimations des comptes nationaux, le PIB mauricien aux prix du marché a augmenté de 8,9 % en 2022, a-t-il souligné, ajoutant que les prévisions statistiques pour le PIB aux prix du marché de cette année sont estimées à 6,8 %.

Mauritius Hosts Africa Partnership Conference To Catalyse Cross-Border Alliance

En tant que membre fondateur de l’UA, de la Communauté de développement de l’Afrique australe et du Marché commun de l’Afrique orientale et australe, les importations et exportations de Maurice avec l’Afrique ont atteint un total de 800 millions USD en 2022, a-t-il ajouté.

Pour sa part, M. Mene a souligné la nécessité d’accélérer la croissance dans la région africaine tout en créant un marché durable et inclusif en Afrique pour améliorer les biens et services, la circulation des capitaux, l’attractivité des investissements et la stimulation de l’innovation. Le continent africain est bien placé pour devenir l’une des dix plus grandes économies du monde d’ici 2050, a-t-il souligné.

Quant à M. Sanyal, il a mis l’accent sur les nouveaux défis et les bouleversements auxquels le monde est confronté, tout en soulignant le vaste développement des infrastructures en Inde. Le gouvernement indien, a-t-il dit, envisage de devenir un pays développé dans les 25 prochaines années, ce qui, selon lui, ne peut être réalisé qu’en collaborant avec d’autres pays. Il a réitéré la volonté du gouvernement indien de travailler ensemble pour optimiser le potentiel de croissance de l’Afrique tout en consolidant la position de l’Inde en tant que troisième économie mondiale.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles