22.1 C
Port Louis
Friday, May 31, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Le Financement De La Lutte Contre Le Changement Climatique Est Essentiel À La Survie Des Petits États Insulaires Déclare Le PM

Doit Lire

Le soutien au développement, le financement du climat et les partenariats internationaux sont les piliers de la survie des petits États insulaires en développement (PEID), et un développement durable fondé sur des données est crucial pour tous les PEID si nous voulons dépasser nos vulnérabilités réelles et potentielles.

Le Premier ministre, M. Pravind Kumar Jugnauth, a fait cette déclaration ce matin à l’hôtel Ravenala Attitude de Balaclava, lors de l’ouverture d’une réunion préparatoire de trois jours de la 4e conférence internationale sur les PEID pour la région de l’Atlantique, de l’océan Indien et de la mer de Chine méridionale (AIS).

Le ministre des transports terrestres et du rail léger, le ministre des affaires étrangères, de l’intégration régionale et du commerce international, M. Alan Ganoo, le secrétaire général adjoint des Nations unies pour les affaires économiques et sociales, M. Li Junhua, la représentante permanente du Cabo Verde auprès des Nations unies et vice-présidente de l’Alliance des petits États insulaires, Mme Tania Romualdo, ainsi que d’autres personnalités étaient également présents à l’occasion de cette réunion.

4th International Conference on SIDS

Dans son discours, le Premier ministre Jugnauth a souligné qu’il est impératif que les PEID aient un meilleur accès au financement concessionnel du développement afin d’accélérer la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD). Pour ce faire, il faut un système financier mondial qui tienne compte des réalités des PEID et qui débloque de nouvelles ressources climatiques. Il a également déploré que plusieurs défis structurels, y compris les contraintes financières, obligent les PEID à recourir à des emprunts coûteux pour répondre aux besoins croissants en matière de développement socio-économique et infrastructurel, ce qui se traduit par des dettes publiques élevées.

Le Premier ministre a déclaré que les PEID devraient avoir un accès meilleur et plus facile au financement climatique, qui est d’abord une question de survie avant d’être un facteur clé de progrès vers la réalisation des ODD. Il a souligné la dichotomie entre la contribution insignifiante des PEID aux émissions mondiales de gaz à effet de serre et les phénomènes de changement climatique qui menacent l’existence de nos îles et les moyens de subsistance de nos populations.

En outre, le Premier ministre a souligné que les PEID devraient avoir davantage accès aux partenariats internationaux afin de remédier aux contraintes à long terme en matière de capacités humaines et techniques. Pour garantir une efficacité à long terme, les PEID ont besoin d’une approche plus programmatique que de projets autonomes. Les partenaires du développement devraient donc se concentrer sur l’intégration du renforcement des capacités et du transfert de technologie dans les programmes de soutien, afin d’améliorer le développement des ressources dans le pays et de renforcer les institutions, a-t-il ajouté.

4th International Conference on SIDS

Pour sa part, le ministre Ganoo a souligné que cette réunion visait à développer et à adopter une stratégie commune pour faire face aux défis auxquels la région AIS est confrontée. Il a fait remarquer qu’en tant que PEID, les pays participants doivent établir une feuille de route ambitieuse pour la 4ème Conférence internationale sur les PEID qui se tiendra en 2024.

Quant à M. Junhua, il a assuré que les Nations unies s’engageaient à soutenir les PEID dans leur quête d’un avenir plus résilient et durable. Les huit PEID de l’AIS sont peut-être géographiquement éloignés, mais ils ne sont pas seuls à affronter leurs problèmes, a-t-il déclaré.

Il est rappelé que la réunion est l’occasion pour les petites nations insulaires de l’EIA de rencontrer des partenaires internationaux pour examiner les progrès en matière de développement durable et proposer de nouveaux partenariats et de nouvelles solutions avant la quatrième conférence internationale sur les PEID qui se tiendra à Antigua-et-Barbuda en 2024. La réunion adoptera un document final contenant des recommandations qui alimenteront directement les préparatifs de la conférence de 2024. Elle réunit des hauts fonctionnaires des PEID de toute la région, ainsi que des représentants des partenaires de développement et du système des Nations unies.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles