23 C
Port Louis
Wednesday, May 29, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Lancement D’une Campagne Nationale Sur La Sécurité Routière Par Le Premier Ministre

Doit Lire

La sécurité routière est une priorité du gouvernement déclare le Premier ministre qui procédait à une campagne nationale sur la sécurité routière. Déjà qu’à ce jour, le nombre de morts sur nos routes est de 108 alors que l’année dernière à la même époque, le nombre de morts était à 83 ; et à la fin de l’année 2022, le nombre était passé à 108 morts. Des chiffres qui ne laissent pas insensible le Premier ministre.

Le gouvernement fait beaucoup d’efforts pour plus de sécurité sur nos routes. « Aujourd’hui, le gouvernement met de l’accent sur la sensibilisation, et la prévention », a déclaré le PM, car la situation est vraiment alarmante. Pravind Jugnauth a rappelé que le gouvernement avait mis en place une Commission Nationale sur la Sécurité Routière où plusieurs questions ont été discutées, des recommandations ont été faites et des mesures ont été mises en place. Aujourd’hui, c’est un travail de sensibilisation qui est enclenché, un travail non seulement du gouvernement, mais de tous les Mauriciens, car nous sommes tous concernés par ce qui se passe sur nos routes. Le gouvernant fait appel à tout un chacun, la presse, les autorités et le secteur privé à participer dans cette campagne de sensibilisation. « Nous devons diminuer drastiquement le nombre d’accidents sur nos routes. Quand on regarde les chiffres, on doit réaliser que nous sommes tous à risque quand nous empruntons la route », a déclaré le PM.

Launch Of A National Road Safety Campaign By The Prime Minister

Une vie perdue, un mort de trop : la douleur, la peine et le choc de la famille, de la communauté et du pays. L’irresponsabilité des autres entraîne des accidents, fait des victimes et des conséquences importantes pour la famille et une perte totale pour le pays. En 2016, le gouvernement avait adopté un plan stratégique qui avait réduit le nombre d’accidents, mais cette année, le nombre d’accidents est en hausse. Nous devons repenser notre stratégie et essayer de les aligner avec le plan d’action des Nations Unies. Si certains pays n’ont pas un si grand nombre d’accidents, alors pourquoi pas nous ? Dans les accidents de route, il n’y a pas seulement les morts qui nous interpellent, mais aussi des cas de blessés graves. La population doit réagir et on ne peut pas continuer à être insouciants. Malgré le nombre de contraventions, on témoigne souvent qu’il y a des excès de vitesse là où il n’y a pas de ‘Speed Camera, des conducteurs qui conduisent sous l’influence de l’alcool ou ne respectant pas le code de la route ’.

Un changement de ‘mindset’ des chauffeurs, des motocyclistes et des piétons est nécessaire pour s’adresser à ces problèmes, qui font beaucoup du tort à la société. Pravind Jugnauth lance un appel solennel à la population afin que tous s’engagent dans la campagne afin de diminuer le nombre d’accidents. Le Premier ministre demande aux citoyens d’être plus disciplinés afin de se protéger et de protéger la vie de nos prochains. La campagne touchera les jeunes au primaire dès le début de l’année prochaine.

Présent à cette occasion, le ministre du Transport, Alan Ganoo a situé l’importance de la sécurité routière, qui, selon lui, est une indication de développement d’un pays. Les accidents de la route, dit-il, sont une cause majeure des décès, voire la cause principale des décès parmi les jeunes. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pense que c’est la 8e cause de décès dans le monde. Nous faisons mieux que beaucoup de pays d’Afrique, mais pas aussi bien que les pays européens. En moyenne, nous comptons, 520 décès par an, dont la plupart sont des piétons. La plupart des accidents sont causés par des erreurs humaines, négligence, ou mauvais comportement. 65 % des accidents sont à cause du non-respect de la loi. Le ministre rappelle que le GM a renforcé la loi, augmenté les amendes, et il y a zéro tolérance en ce qu’il s’agit de l’alcool au volant, l’alcool, et même la drogue. Le gouvernement pense à d’autres lois et mesures comme la Child Restriction Regulations, ou le ‘protective helmet’. On pense même venir de l’avant avec un probationary driving license.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles