24.7 C
Port Louis
Wednesday, December 6, 2023

Download The App:

Read in English

spot_img

La Russie Présidera Le CSNU Pendant Un Mois, L’ukraine S’y Oppose

Doit Lire

Bien que l’Ukraine ait supplié les autres membres du Conseil de s’opposer à la décision, la Russie a assumé la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU.

À tour de rôle, chacun des 15 membres du conseil occupe la présidence pendant un mois.

En février 2022, lorsque la Russie a occupé pour la dernière fois la présidence, elle a lancé un assaut à grande échelle contre l’Ukraine. Cela signifie qu’une nation dont le président est recherché au niveau international pour crimes de guerre présumés est responsable du Conseil de sécurité. L’ordre d’arrestation de Vladimir Poutine a été émis le mois dernier par la Cour pénale internationale, un organe non onusien.

Malgré les plaintes de l’Ukraine, les États-Unis ont affirmé qu’ils étaient impuissants à empêcher la Russie, membre régulier du conseil, de prendre la barre.

Outre la Russie, le Royaume-Uni, les États-Unis, la France et la Chine sont les membres permanents du conseil.

Vasily Nebenzia, l’envoyé de Moscou auprès de l’ONU, a déclaré à l’agence de presse russe Tass qu’il avait l’intention de présider plusieurs débats, dont un sur le contrôle des armements. La position est essentiellement procédurale. Il a promis de parler du “nouvel ordre mondial” qui “remplacerait l’ordre unipolaire”.

La présidence russe a été qualifiée de “pire poisson d’avril de tous les temps” et de “rappel brutal que quelque chose ne va pas dans le fonctionnement de l’architecture de sécurité internationale”, selon le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba.

Critique à la présidence russe

Mykhaylo Podolyak, conseiller présidentiel pour l’Ukraine, a critiqué la décision comme “un autre viol du droit international … une entité qui mène une guerre d’agression, viole les normes du droit humanitaire et pénal, piétine la Charte des Nations Unies, ne tient pas compte de la sécurité nucléaire et ne peut pas ‘ Je ne dirige pas la plus grande organisation de sécurité au monde. »

L’année dernière, le président Volodymyr Zelensky a exigé que le Conseil de sécurité soit réformé ou “dissous entièrement”, l’accusant de ne pas en faire assez pour arrêter l’invasion russe. Il a également exigé que la Russie perde son adhésion.

Karine Jean-Pierre, l’attachée de presse de la Maison Blanche, a déclaré cette semaine lors d’une conférence de presse que “Malheureusement, la Russie est un membre permanent du Conseil de sécurité et il n’existe aucune voie juridique internationale pratique pour changer cette réalité”.

La Russie a le droit de mettre son veto aux propositions parce qu’elle est membre permanent du Conseil de sécurité.

La Russie a mis son veto à une résolution visant à mettre fin à l’invasion russe de l’Ukraine en février de l’année dernière. La Chine, l’Inde et les Émirats arabes unis se sont tous abstenus. Il a rejeté une motion en septembre qui exigeait que son annexion illégale de quatre régions ukrainiennes soit annulée. L’Inde, la Chine, le Gabon et le Brésil n’ont pas voté.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles