24.1 C
Port Louis
Thursday, June 13, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

La France Interdit Les Manifestations Pro-Palestiniennes

Doit Lire

Le gouvernement français a interdit les manifestations pro-palestiniennes. Le président Emmanuel Macron a lancé un appel à l’unité, tandis que le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, a averti que les étrangers qui enfreindraient la loi seraient “systématiquement” expulsés.

Cette mesure est prise parce que les dirigeants européens craignent que le conflit entre Israël et le Hamas ne provoque une montée de l’antisémitisme.

Jeudi, un grand nombre de manifestants pro-palestiniens ont manifesté à Paris malgré l’embargo. Dix personnes ont été arrêtées par la police lors de la manifestation qui a rassemblé 3 000 personnes place de la République. Les manifestants portaient des drapeaux palestiniens et criaient “La Palestine vaincra” et “Israël assassin”. La police a également utilisé des canons à eau pour disperser la foule.

Allégations de mise en péril de la liberté d’expression

Les personnes qui désobéissent à l’interdiction doivent être arrêtées “parce qu’elles sont susceptibles de troubler l’ordre public”, selon M. Darmanin, qui a pris l’arrêté. Cependant, les organisations pro-palestiniennes ont prévenu que cela mettrait en péril le droit à la liberté d’expression et ont promis de continuer à manifester en faveur du peuple palestinien.

Charlotte Vautier, une participante, a déclaré à l’agence de presse Reuters : “Nous vivons dans un pays de droit civil, un pays où nous avons le droit de prendre position et de manifester. [Il est injuste d’interdire pour un côté et d’autoriser pour l’autre”.

Les manifestations pro-palestiniennes ont également été interdites par la police de la capitale allemande, Berlin, en raison de la possibilité de remarques antisémites et de la célébration de la violence.

Selon la police, une soixantaine de manifestants se sont conformés à la directive de quitter la Potsdamer Platz jeudi.

Le président Macron a appelé le peuple français à rester uni dans un message vidéo, déclarant : “N’ajoutons pas les divisions nationales aux divisions internationales.” Il a défini le Hamas comme “une organisation terroriste qui veut la mort du peuple d’Israël”.

Efforts pour ramener les ressortissants français

À la suite de l’attaque du Hamas contre Israël samedi dernier, il a été établi que treize Français ont trouvé la mort.

Le président Macron a déclaré que “la France fait tout ce qu’elle peut aux côtés d’Israël et de nos partenaires pour les ramener chez eux”, en référence aux 17 ressortissants français portés disparus et probablement retenus captifs par le Hamas à Gaza. Quatre jeunes font partie des disparus.

Il a déclaré que si Israël a le droit de se protéger en se débarrassant des terroristes, il “doit préserver la vie des civils car c’est le devoir des démocraties”. “La seule réponse au terrorisme est une réponse forte mais juste”, a-t-il déclaré.

La population juive en France est la plus importante d’Europe, avec près de 500 000 personnes. Avec environ cinq millions de membres, la France compte l’une des plus grandes communautés musulmanes d’Europe.

Actes antisémites en France

Jeudi, M. Darmanin a informé les délégués régionaux de la nécessité d’assurer une présence policière notable pour protéger les écoles juives et les synagogues. Selon lui, depuis samedi dernier, 100 incidents antisémites ont été signalés ; la majorité d’entre eux comprennent des graffitis avec “des croix gammées, ‘mort aux juifs’, des appels à des intifadas contre Israël”, a-t-il déclaré à la radio française. Il a ajouté que parmi ces incidents, des personnes ont été arrêtées pour avoir tenté d’entrer dans des synagogues et des écoles avec des couteaux.

Les résidences des députés de premier plan sont déjà surveillées par la police française. Une protection supplémentaire a été accordée au député juif Meyer Habib et au président de l’Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet.

Apparemment, Mme Braun-Pivet, qui appartient au parti Renaissance de M. Macron, a été la cible de menaces de mort.

Elle a ordonné que le parlement soit éclairé aux couleurs du drapeau israélien et a demandé une minute de silence avant une session de l’Assemblée mardi. En outre, Mme Braun-Pivet a déclaré que Maryam Abu Daqqa, membre du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), ne serait pas autorisée à assister à la projection d’un documentaire au Parlement le mois suivant. L’UE a désigné le groupe militant comme une organisation terroriste.

Meyer Habib est un fervent admirateur d’Israël et représente une circonscription de citoyens français d’outre-mer, qui comprend Israël et les territoires palestiniens. Il a déclaré que “nous assistons au retour des pogroms” à la suite de l’attaque du Hamas.

Les conséquences de l’attentat du Hamas ont divisé les hommes politiques français.

Bien que la majorité des partis aient dénoncé l'”attaque terroriste” survenue samedi et affirmé le droit d’Israël à riposter, le parti d’extrême gauche de Jean-Luc Mélenchon, La France Insoumise, a tout d’abord apporté une réponse plus nuancée.

La description par le parti de l’attaque du Hamas comme “une offensive armée des forces palestiniennes” a suscité une condamnation sévère de la part d’autres groupes politiques, notamment les partis socialiste et communiste, qui sont des alliés de gauche.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles