25.2 C
Port Louis
Friday, December 8, 2023

Download The App:

Read in English

spot_img

La Commission Electorale Du Pakistan Disqualifie L’ancien Premier Ministre Imran Khan Pour Cinq Ans

Doit Lire

Islamabad [Pakistan], 8 août (ANI) : La Commission électorale du Pakistan a disqualifié mardi l’ancien Premier ministre du pays, Imran Khan, pour cinq ans, suite à sa condamnation dans l’affaire Toshakhana la semaine dernière, a rapporté Dawn.

Samedi 5 août, un tribunal de première instance d’Islamabad a condamné le chef du Pakistan Tehreek-e-Insaf (PTI), qui était absent lors de l’audience, à trois ans de prison et lui a imposé une amende de 100 000 PKR lors de l’examen de la plainte pénale déposée par l’ECP contre le chef du PTI pour avoir dissimulé les détails des cadeaux de la Toshakhana.

Le tribunal a reconnu Khan coupable de “pratiques corrompues” dans l’affaire de la Toshakhana.

Selon l’affaire, le chef du PTI a caché les “avantages qu’il a tirés du Trésor public de manière délibérée et intentionnelle”, a rapporté Dawn.

Imran Khan a notamment été arrêté par la police du Pendjab à son domicile de Lahore, dans la résidence de Zaman Park.

“Il a triché en fournissant des informations sur les cadeaux qu’il a obtenus de Toshakhana, qui se sont révélées fausses et inexactes par la suite. Sa malhonnêteté a été établie sans l’ombre d’un doute”, indique l’ordonnance du tribunal, selon Dawn.

Selon l’article 63, paragraphe 1, point h), de la Constitution, “Une personne ne peut être élue ou choisie comme membre du Parlement, ni l’être, si elle a été condamnée, pour un délit impliquant une turpitude morale, à une peine d’emprisonnement d’au moins deux ans, à moins qu’une période de cinq ans ne se soit écoulée depuis sa remise en liberté”.

Le verdict a officiellement interdit à Imran d’exercer toute fonction publique pendant cinq ans.

Imran a saisi la Haute Cour d’Islamabad (IHC) plus tôt dans la journée, arguant que la décision du tribunal de première instance n’était pas “viable” et “susceptible d’être annulée”, et que l’affaire devait être rejetée.

L’affaire sera entendue demain (mercredi) par un panel de deux juges composé du juge Tariq Mehmood Jahangiri et du juge en chef de l’IHC, Aamer Farooq, a rapporté Dawn.

Le président du Pakistan Tehreek-e-Insaf (PTI), Imran Khan, est actuellement incarcéré à la prison d’Attock.

Hier, le Pakistan Tehreek-e-Insaf (PTI) a saisi la Cour suprême au sujet de la condamnation d’Imran Khan dans l’affaire Toshakhana, lui demandant de déclarer le verdict “nul et non avenu”, a rapporté ARY News.

Selon la requête, présentée conformément à l’article 184(2) de la Constitution, il est demandé que l’affaire Toshakhana soit réexaminée parce que le dirigeant du PTI n’a pas bénéficié d’un procès équitable.

Auparavant, le PTI avait également saisi l’IHC pour demander que Khan soit transféré à la prison d’Adiala et qu’il bénéficie de meilleures installations ou d’installations de classe A, puisqu’il était “habitué à un meilleur mode de vie”. (ANI)

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles