19.1 C
Port Louis
Monday, July 22, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

La Commission De L’Océan Indien Lance Une Initiative Visant À Renforcer La Connectivité Maritime Régionale

Doit Lire

La réunion de lancement de la mise en place d’un Comité Technique Régional dans le cadre du Projet d’Amélioration de la Connectivité Maritime (EMCP) s’est tenue, cet après-midi, à l’hôtel Hennessy Park à Ebène, en présence du Ministre des Transports Terrestres et du Métro, du Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Régionale et du Commerce International, M. Alan Ganoo ; du Conseiller de l’Ambassade du Japon, M. Korehito Masuda ; du Directeur de la Commission de l’Océan Indien (COI), M. Dev Phokeer ; et d’autres éminentes personnalités.

L’EMCP est une entreprise de la COI, financée par le gouvernement japonais à hauteur de 875 000 USD, qui vise à renforcer la connectivité maritime régionale. Le projet est destiné aux États membres de la COI, à savoir l’Union des Comores, la France/Réunion, Madagascar, Maurice et les Seychelles, ainsi qu’aux États côtiers africains comme l’Afrique du Sud, le Kenya, le Mozambique et la Tanzanie.

L’objectif de la mise en place d’un comité technique régional dans le cadre du projet est de faciliter le dialogue entre les principales parties prenantes telles que les décideurs en matière de transport maritime, les experts commerciaux et les acteurs de la promotion des investissements publics et privés, en vue de réfléchir collectivement à des actions visant à promouvoir la connectivité maritime régionale.

IOC Kicks Off Initiative To Enhance Regional Maritime Connectivity

Dans son discours d’ouverture, le ministre Ganoo a applaudi cette initiative de la COI qui, selon lui, s’attaquera à l’une des principales contraintes de l’intégration économique régionale, notamment dans l’ère post-COVID-19, à savoir la connectivité maritime. Il a estimé qu’en raison de la forte tendance à la régionalisation, par rapport à la mondialisation, il est nécessaire d’agir maintenant car la connectivité maritime apparaît comme une condition préalable à la relance de l’économie régionale.

Le ministre a salué la participation au projet non seulement des îles et des pays côtiers de l’océan Indien, mais aussi des communautés économiques régionales telles que le COMESA, l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) en Afrique de l’Est et le secteur privé. Il a également remercié le gouvernement du Japon pour son soutien.

En outre, le ministre a salué l’approche à trois volets adoptée par la COI. L’approche consiste en la mise en place de services de données pour le commerce maritime, la conception d’un service de calendrier maritime régional et la création d’un comité technique régional.

Selon M. Ganoo, la connectivité maritime a le potentiel d’améliorer considérablement l’intégration continentale en Afrique et de transformer les économies des différents pays en débloquant et en diversifiant les opportunités sociales, économiques et bilatérales. Le ministre a également détaillé les actions complémentaires qu’il jugeait urgentes. Il s’agit notamment du besoin de compagnies maritimes indigènes offrant des services fiables et abordables dans les États insulaires avec les pays continentaux, et d’un investissement accru dans le transport maritime.

IOC Kicks Off Initiative To Enhance Regional Maritime Connectivity

Pour sa part, le conseiller de l’ambassade du Japon a rappelé que son pays est membre observateur de la COI depuis 2019, conformément à l’un de ses piliers diplomatiques pour une région Indo-Pacifique libre et ouverte. Il a souligné que l’objectif de ce pilier particulier était d’assurer la prospérité économique, la paix et la sécurité maritime dans la région indo-pacifique. M. Masuda a affirmé que les travaux et les efforts de la COI, entrepris dans le cadre de l’EMCP, contribueraient au succès de l’initiative.

Quant au directeur de la COI, il a informé les parties prenantes des résultats de la première phase de l’EMCP, à savoir l’achèvement de trois études. Il s’agit d’une étude diagnostique du transport maritime, d’une édition pilote du service de données sur le commerce et le transport maritime dans le sud-ouest de l’océan Indien et d’une étude de faisabilité préliminaire pour la création d’un guichet unique maritime dans le sud-ouest de l’océan Indien.

En outre, M. Phokeer a déclaré que l’EMCP serait en meilleure position pour contribuer de manière significative à la promotion du développement économique dans le sud-ouest de l’océan Indien et à l’intégration continentale africaine grâce à la rationalisation de la gestion des ports, à la modernisation des infrastructures et à la mise en place d’un système de suivi régulier du commerce au niveau régional.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles