25.8 C
Port Louis
Monday, May 20, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

La BoM N’est Solvable Que Grâce A La Dépréciation De La Roupie, Affirme XLD

Doit Lire

Les amendements à l’IBA et le refus des débats sur la Covid 19 ont dominé la conférence de presse de la plateforme de l’espoir samedi matin au Sufren à Port Louis.

Tour à tour, les dirigeants de cette plateforme ont fustigé les amendements à l’IBA qu’ils jugent anti démocratique et qui signe la mort des radios privées…

Le leader de l’Opposition s’est concentré sur l’état financier de la Banque de Maurice, vu que le rapport annuel a enfin été publié.  Pour lui, le contenu du rapport est un “désaveu total” de ce que Renganaden Padayachy a dit au Parlement et des précédents communiqués de la BoM.

Xavier-Luc Duval a révélé que le rapport indique que sur les 60 milliards de roupies du “prêt”, 55 milliards de roupies ont dû être amortis.

Il a également déclaré que les chiffres de la BoM montrent que les réserves ont chuté de Rs 43 milliards à Rs 3 milliards. “La BoM est solvable aujourd’hui uniquement grâce à la dépréciation de la roupie. Car, les actifs de l’institution n’ont augmenté que sur papier“, a-t-il ajouté.

Pour lui, la BoM est “affaiblie aujourd’hui” et “incapable de protéger la roupie“. Mais malheureusement, ce sont les consommateurs qui ont payé la lourde facture car “leur niveau de vie a baissé avec la dépréciation de la roupie pour permettre au gouvernement de voler la BoM“.

Xavier-Luc Duval a également mentionné le fait que la Mauritius Investment Corporation a subi des pertes de 600 millions de roupies.

La banque se retrouve donc affaiblie et ne peut plus protéger la roupie qui déprécie face aux principales devises étrangères.  Le pouvoir d’achat des Mauriciens en prend un mauvais coup d’après le leader de l’Opposition

Concernant sa motion sur un débat sur la Covid-19, Xavier-Luc Duval soutient qu’en refusant les débats sur la Covid-19 hier au Parlement, le Premier ministre et les membres du gouvernement ont démontré que la vie de Mauriciens n’est pas importante.

Bérenger : “Nous allons également contester le projet d’amendement de l’IBA devant les tribunaux“.

Lors d’une conférence de presse ce matin, Paul Bérenger s’est attardé sur l’IBA (Amendment) Bill. Pour lui, “le rejet de cette loi dictatoriale est unanime“. Tout le monde s’y oppose, a-t-il dit, sauf le MSM. Pour lui, il est clair que cette loi vise Top FM, mais aussi toutes les autres radios. Cependant, pour Paul Bérenger, il y a une tendance. Le pays, selon lui, va vers la dictature car avant, il y avait la loi sur la cyber sécurité et la cybercriminalité. “Nous allons contester cette loi. L’affaire sera engagée au tribunal très prochainement. Mais nous allons également contester le projet de loi IBA (Amendment) Bill une fois qu’il sera adopté. Nous irons devant le Conseil Privé s’il le faut“, a-t-il déclaré.

Paul Bérenger a également reproché à la majorité d’empêcher un débat sur la situation sanitaire. Il s’est également félicité de “l’unité totale” de l’Opposition sur les Chagos, la motion pour un débat sur la situation sanitaire et également l’IBA (Amendment) Bill.

Nando Bodha a lui soutenu que les amendements à l’IBA doivent être retiré au plus vite possible. Pour lui,  les médias et la liberté de diffusion doivent être un pilier de la démocratie.

Et concernant la Covid 19 et le nouveau variant, il a aussi demandé un screening de tous les passagers, qui sont arrivés d’Afrique Austral lors des deux dernières semaines ainsi qu’un test PCR pour tous ces passagers concernés

Quand à Roshi Bhadain, il soutient qu’un permis pour un an est la mort assurée des radios privées.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles