23.9 C
Port Louis
Sunday, April 21, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Financement Durable En Afrique : Trois Accords De Coopération Majeurs Signés Avec Les Autorités Mauriciennes

Doit Lire

La Banque de Maurice et l’Economic Development Board (EDB) ont organisé conjointement une conférence internationale sur la finance durable en Afrique à l’hôtel Hilton Mauritius Resort and Spa les 26 et 27 février 2024.

La conférence a ainsi rassemblé des représentants locaux et internationaux de haut niveau issus de banques centrales, d’institutions de promotion des investissements, d’agences de développement, d’organisations internationales et du secteur financier, entre autres.

Devant un parterre de plus de 200 délégués, la conférence a été officiellement inaugurée par le Dr Renganaden Padayachy, ministre des Finances, de la Planification économique et du développement de la République de Maurice. Dans son discours d’ouverture, le Dr Renganaden Padayachy a déclaré que : « Il est certain que la finance durable est non seulement l’avenir de l’investissement mondial mais plus important encore, le futur de Maurice. Avec une croissance économique robuste et un engament sans faille en faveur de la protection sociale et environnementale, Maurice allie opportunités et responsabilités sur le marché ».

international conference on sustainable finance in Africa

Mettant en perspective la coopération historique entre Maurice et la France, la cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de l’invité d’honneur, Rémy Rioux, directeur général de l’Agence Française de Développement (AFD) et Président de Finance, en commun. Sa venue à Maurice a donné lieu à la signature de trois accords de coopération majeurs avec les autorités mauriciennes.

L’objectif principal du premier accord de coopération, la « Convention de Partenariat FEXTE Tripartite », est la conduite des études hydrologiques à Rodrigues afin d’améliorer la gestion des ressources en eau souterraine. Les signataires de cet accord étaient le Dr. Renganaden Padayachy, ministre des Finances, de la Planification économique et du développement de la République de Maurice et Monsieur Johnson Roussety G.O.S.K., Chef Commissaire de Rodrigues du côté mauricien, M. Rémy Rioux, directeur général du Groupe AFD et Président de Finance en commun ainsi que Son Excellence Monsieur Frédéric Bontems, ambassadeur de France à Maurice représentant l’AFD, et Madame Catherine Bonin, directrice de la Direction de l’innovation et des activités commerciales et internationales du bureau de recherches géologiques et minières, ont mis en exergue la transversalité du projet.

Le second accord, le Protocole d’Entente « Adapt’Action », signé par le Dr. Renganaden Padayachy, ministre des Finances, de la Planification économique et du développement et l’Honorable Mahendranuth Sharma Hurreeram, ministre des Infrastructures nationales et du Développement communautaire pour la partie mauricienne, vise à accélérer la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat de Maurice.

Enfin, le troisième Protocole d’Accord permettra à la Banque de Maurice de bénéficier de l’expertise de l’Agence Française de Développement dans l’élaboration d’un plan d’action et d’une méthodologie de travail pour le verdissement du système financier. En unissant leurs forces, les deux parties ont pour ambition commune d’accélérer la transition vers une économie plus responsable à Maurice comme sur le continent africain.

international conference on sustainable finance in Africa

Dans son allocution, le gouverneur de la banque de Maurice, Harvesh Seegolam, a souligné que : « La question du changement climatique fait aujourd’hui partie intégrante de la stratégie de la Banque de Maurice. En tant qu’expression concrète de notre engagement croissant, le Centre du changement climatique de la Banque travaille de manière concrète et structurée au verdissement du système bancaire mauricien depuis octobre 2021 », dit-il.

Il a aussi affirmé qu’au cours des deux journées de la conférence, les différentes présentations, discours et échanges ont mis en lumière le rôle fondamental du système bancaire et de l’investissement dans l’accélération de la transition vers une économie plus responsable sur le continent africain et dans le financement de notre programme de lutte contre le changement climatique.

« En tant qu’agence nationale pour le développement et la promotion économique de Maurice, l’EDB facilite la mise en œuvre de plusieurs projets sur les énergies renouvelables totalisant une production de plus de 500 MW, dans les domaines du solaire, de l’éolien, du stockage, et de la biomasse. La concrétisation de ces projets nécessiterait un montant d’investissement de plus de 650 millions d’Euros ». C’est en ces termes que Ken Poonoosamy, directeur général de l’Economic Development Board, résume avec pragmatisme l’apport de telles initiatives pour Maurice et la région.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles