23.6 C
Port Louis
Wednesday, February 28, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Donald Trump Qualifie Sa Troisième Inculpation Comme Une Chasse Aux Sorcières

Doit Lire

L’ancien locataire de la Maison Blanche a été inculpé ce mardi par le procureur spécial enquêtant sur ses tentatives d’inverser le résultat de l’élection présidentielle de 2020, remportée par Joe Biden.

À sa manière, Donald Trump continue d’écrire l’histoire des États-Unis. L’ancien président a été inculpé ce mardi dans l’affaire des interférences électorales lors de la présidentielle américaine de 2020. Il s’agit de la troisième inculpation du milliardaire républicain, empêtré dans les affaires à un an d’une nouvelle élection présidentielle qu’il espère remporter.

Quelques minutes avant cette annonce faite par plusieurs médias américains, dont ABC et le New York Times, Donald Trump avait affirmé s’attendre à une telle décision.

Le procureur spécial a de son côté annoncé vouloir un “procès sans délai”. Selon lui, l’assaut du Capitole a été encouragé par les “mensonges” de Trump Le grand favori des primaires républicaines pour l’élection de l’an prochain est inculpé de “complot à l’encontre de l’État américain”, entrave à une procédure officielle et atteinte aux droits électoraux après une enquête supervisée par le procureur spécial Jack Smith.

L’acte d’inculpation, de 45 pages, a été publié par plusieurs médias américains et internationaux. Donald Trump doit se présenter devant un juge à Washington ce jeudi à 16h00 (22h00, heure de Paris) pour être officiellement mis en accusation.

Interrogé par CNN, la Maison Blanche a refusé de faire tout commentaire.

“Une chasse aux sorcières”

Sur Truth Social, Donald Trump s’est lui offusqué de la “tentative” de la “famille Biden d’interférer dans l’élection présidentielle 2024”. Dénonçant une “chasse aux sorcières” qu’il compare au “régime nazi dans les années 1930, l’Union soviétique et d’autres dictatures et régimes autoritaires”, il assure qu’il a toujours respecté la loi et la Constitution.

Le 6 janvier 2021, des milliers de partisans de Donald Trump avaient semé le chaos et la violence dans le Capitole de Washington, temple de la démocratie américaine, au moment où les élus certifiaient la victoire de son rival Joe Biden à la présidentielle.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles