25.3 C
Port Louis
Tuesday, February 27, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Comité De Politique Monétaire : Maintien Du Taux Directeur À 4,5 Par An

Doit Lire

Hier, la décision a été prise à l’unanimité, a déclaré le gouverneur de la Banque de Maurice. Harvesh Seegolam était devant la presse pour annoncer la décision du Comité de politique monétaire. Harvesh Seegolam a salué le rôle du MPC durant la pandémie. Il a ajouté que les membres du comité étaient d’accord sur le fait que les effets décalés des actions monétaires passées se transmettaient encore à l’économie réelle par les différents canaux. “Le comité de politique monétaire a estimé que l’orientation actuelle de la politique monétaire restait favorable à la stabilité des prix et à un développement économique ordonné. En conséquence, le MPC a décidé à l’unanimité de maintenir le taux directeur à 4,50 % par an”, a déclaré Harvesh Seegolam. Le gouverneur de la Banque de Maurice a également annoncé que la croissance du PIB réel devrait être supérieure à 7,0 % en 2023. Quant à l’inflation globale, elle devrait terminer l’année autour de 7 % et atteindre 4 % d’ici la fin de l’année 2024.

L’économie mondiale continue de se redresser, malgré des trajectoires de croissance divergentes d’un pays à l’autre. Dans son rapport d’octobre 2023 sur les perspectives économiques mondiales, le FMI prévoit une croissance mondiale de 3,0 % en 2023 et de 2,9 % en 2024.  L’inflation ralentit dans la plupart des pays en raison de la baisse continue des prix des produits de base et de l’assouplissement des conditions de la chaîne d’approvisionnement. Le ralentissement de l’inflation globale et de l’inflation de base signale la fin probable du resserrement de la politique des banques centrales dans le monde entier.

Sur le plan intérieur, l’économie a enregistré une croissance louable au 2023T2. Les conditions du marché du travail se sont améliorées au cours de l’année et le chômage a maintenu une trajectoire descendante. La dynamique de croissance devrait être généralisée et persister tout au long de la période 2023-2024. Les arrivées de touristes devraient revenir aux niveaux d’avant la pandémie, avec l’une des recettes les plus élevées à ce jour. Le déficit des comptes courants devrait se réduire de manière significative, passant de 11,5 % en 2022 à 5,6 % en 2023. Le secteur de la construction sera soutenu par plusieurs projets d’infrastructure privés et publics. Les dépenses de consommation des ménages s’amélioreront également grâce à la reprise des salaires réels et au soutien politique du gouvernement. La croissance du PIB réel devrait dépasser 7,0 % en 2023.

Les rendements à court terme continuent d’évoluer à l’intérieur du corridor des taux d’intérêt. Les conditions sur le marché des changes se normalisent, le taux de change reflétant les fondamentaux de l’économie nationale et les conditions du marché international. Les flux d’investissement en provenance de l’étranger sont soutenus et les réserves internationales officielles brutes (RIO) restent à un niveau confortable de 10 mois de couverture des importations. Le secteur bancaire reste solide et dispose de réserves de capitaux et de liquidités suffisantes.

L’inflation à Maurice s’est encore atténuée en octobre 2023, soutenue par la normalisation des chaînes d’approvisionnement mondiales et la baisse des prix des produits de base. Les pressions inflationnistes sous-jacentes, telles que mesurées par les mesures de l’inflation de base, se sont également atténuées. Avec une inflation en glissement annuel déjà inférieure à 5 %, la dynamique inflationniste fournit des signes concrets que l’inflation globale converge progressivement vers la fourchette cible de la Banque en matière d’inflation. L’inflation globale devrait maintenant terminer l’année aux alentours de 7 % et atteindre 4 % d’ici la fin de l’année 2024.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles