22.1 C
Port Louis
Friday, May 31, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Atelier De Validation Du Plan National D’urgence Révisé En Cas De Marée Noire (2023)

Doit Lire

Un atelier de validation du Plan national d’urgence révisé en cas de déversement d’hydrocarbures en 2023 (NOSCP) pour la République de Maurice s’est tenu, lundi, au Caudan Arts Centre, en présence du ministre de l’Environnement, de la Gestion des déchets solides et du Changement climatique, M. Kavydass Ramano.

Le ministre Ramano a rappelé que la planification d’urgence est une partie essentielle de la gestion des risques, ajoutant que la réponse à une marée noire majeure exige une prise de décision rapide au fur et à mesure que la situation de crise se développe. Selon lui, cela n’est possible que si toutes les organisations et les personnes concernées sont suffisamment préparées pour comprendre la crise et prendre des décisions cruciales afin de mobiliser les ressources appropriées dans les plus brefs délais. D’où la nécessité d’un plan d’urgence en cas de déversement d’hydrocarbures pleinement élaboré pour atteindre cet objectif.

Il a également souligné qu’avec l’augmentation du commerce maritime et du trafic de vrac dans nos eaux, le risque d’accident de navire s’est accru.

Selon un rapport de la Fondation Carnegie pour la paix internationale intitulé “Mapping the Indian Ocean Region” (juin 2023), on estime que près de 90 000 navires, transportant 9,84 milliards de tonnes de marchandises, traversent chaque année l’océan Indien et que 40 % de la production mondiale de pétrole transite par cette région. Ces transferts de pétrole représentent une menace potentielle pour l’environnement marin en cas d’accident, a-t-il ajouté.

Le ministre Ramano a également insisté sur la nécessité de mettre à jour le NOSCP afin de protéger la santé humaine, de prévenir les catastrophes écologiques graves et les perturbations socio-économiques dues au risque permanent de déversements d’hydrocarbures. Il a observé que le trafic maritime intense dans la région, associé à l’évolution actuelle du climat et des conditions maritimes due à l’accélération des effets du changement climatique, a rendu essentiel le renforcement d’un certain nombre de domaines liés à la réponse et à la préparation aux déversements d’hydrocarbures.

Validation Workshop Conducted For Revised National Oil Spill Contingency Plan 2023

Il a rappelé que quatre résultats importants produits dans le cadre de la Facilité d’Amorçage, de Préparation et de Suivi des Projets, de l’Agence Française de Développement pour l’amélioration de la réponse aux déversements d’hydrocarbures à Maurice et à Rodrigues ont été validés. Il s’agit notamment d’un plan de gestion des déchets de marée noire, d’un plan de coordination des volontaires, d’un cadre d’évaluation des impacts socio-économiques et d’un rapport sur l’audit des équipements de lutte contre la marée noire. Il a déclaré que ces éléments livrables consolideront davantage le nouveau NOSCP 2023 et permettront d’apporter une réponse plus structurée et plus efficace en cas de déversement d’hydrocarbures.

S’agissant de la nouvelle version du NOSCP 2023, le ministre Ramano a souligné qu’il s’agit d’un document unique comprenant trois parties : la stratégie de préparation, les procédures opérationnelles de prévention et de réponse aux déversements d’hydrocarbures et les annexes fournissant des informations techniques sur la réponse aux déversements d’hydrocarbures, ce qui rend cette version mise à jour plus conviviale.

En outre, il a indiqué que la nouvelle version du NOSCP 2023 est basée sur le système de gestion des incidents qui permet aux agences de travailler ensemble pour développer des stratégies d’intervention en cas de déversement d’hydrocarbures. Il a indiqué que la nouvelle version comportait également un nouveau concept de réponse à plusieurs niveaux, qui tient compte de la sensibilité environnementale de la zone touchée ainsi que du risque/de la probabilité d’impacts plus importants des hydrocarbures déversés.

Également présent à l’atelier, l’économiste principal du bureau du coordinateur résident des Nations Unies pour Maurice et les Seychelles, M. Sebastian Vauzelle, a réitéré le besoin urgent de mettre à jour le plan, car il est important d’être prêt à réagir efficacement pour protéger l’environnement marin et les moyens de subsistance des communautés côtières. Il a également évoqué la nécessité de renforcer les capacités locales à répondre à de telles catastrophes et à renforcer la résilience des communautés.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles