20.6 C
Port Louis
Friday, May 24, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Après Mare Tabac Deux Nouvelles Victimes De La Noyade À Dagotière

Doit Lire

La police a enregistré deux autres cas de noyade en 24 heures, au lac Alma de Dagotière en fin d’après-midi du lundi 5 février. Le corps de Yuvrajsing Hustabir, un soudeur de 43 ans ainsi que celui d’Aswan Horil, un maçon de 40 ans, tous deux habitants le village d’Upper Dagotière ont été repêchés par des éléments du Groupe d’Intervention de la Police Mauricienne (GIPM). Ces deux hommes et six autres collègues de travail s’étaient rendus à cet endroit le dimanche 4 février pour un après-midi de détente.

De même dans la soirée du dimanche 4 février, le corps de deux adolescents, Drishtiresh Bhoyrub, 17 ans et Dugambaresh Rhungen, 18 ans ont été repêchés à la rivière de Moonkharry dans le village de Mare Tabac. Ces deux jeunes étaient partis pour une partie de baignade avec un groupe d’amis.

L’absence prolongée de ces deux habitants d’Upper Dagotière a inquiété leurs proches. Des recherches effectuées à la tombée de la nuit du dimanche 4 février n’ont rien donné. C’est ainsi que dans l’après-midi du lundi 5 février, une déposition de disparition a été faite au poste de police de Sainte Pierre pour ces deux hommes. Lutchmee Hustabir, 39 ans, un lab attendant a signalé la disparition de son époux depuis 18 heures le dimanche 4 février. La disparition d’Aswan Horil a été signalée qu’à partir de 11 heures le dimanche 4 février par son beau-frère, Gurudev Bheersah, âgé de 45 ans.

C’est un habitant du village, Vinay Panchoo, âgé de 39 ans qui a alerté la police de Saint Pierre de la présence de deux corps flottant dans l’eau dans ce lac le lundi 5 février. Une équipe de policiers menée par le sergent Friquin s’est rendue sur le lieu à 17 heures 35 pour sécuriser cet endroit avant l’arrivée des techniciens de la police scientifique et des éléments du GIPM pour repêcher les deux corps.

Ils ont été par la suite transportés à la morgue de l’hôpital Victoria à Candos pour y être autopsié. Celle-ci pratiquée au matin du mardi 6 février par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médicolégal de la police. Ce dernier a attribué le décès à une asphyxie due à la noyade.

Une enquête a été ouverte au niveau du poste de police de Saint Pierre pour faire la lumière sur les circonstances de ce double drame. Déjà les six collègues et amis de ces deux victimes ont été interrogés par les enquêteurs. Ils confirment avoir été avec les victimes, celles-ci a un certain moment se sont éloignés d’eux. Ils croyaient Yuvrajsing Hustabir et d’Aswan Horil avaient regagné leurs domiciles.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles