23.6 C
Port Louis
Monday, December 4, 2023

Download The App:

Read in English

spot_img

A Johannesbourg, Le Ministre Alan Ganoo Plaide Pour Un Partenariat Renforcé Entre l’Afrique Et Le BRICS

Doit Lire

Le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international, M. Alan Ganoo, s’est adressé au BRICS-Africa Outreach et BRICS Plus Dialogue ce jeudi 24 août 2023 à Johannesburg.

Le chef de la diplomatie participe représente Maurice à cette conférence en remplacement du Premier ministre, M. Pravind Jugnauth.

Cette conférence se tient en marge du Sommet des BRICS et a pour objectif de favoriser le rapprochement politique et économique entre ce bloc et l’Afrique ainsi que les pays émergents et en voie de développement.

Le thème de la conférence est « BRICS and Africa: Partnership for Mutually Accelerated Growth, Sustainable Development and Inclusive Multilateralism”.

Le ministre des Affaires étrangères a, d’emblée, salué le Président de l’Afrique du Sud, M. Cyril Ramaphosa, pour l’initiative d’engager le continent africain dans ce dialogue sur un nouvel ordre mondial, porté par un multilatéralisme qui se veut plus inclusif.

« La présence du BRICS aux côtés de l’Afrique est un game-changer. Cela va contribuer de manière indéniable à un environnement propice au développement de l’Afrique, sur la base d’un système de gouvernance juste et équitable » a souligné le ministre Alan Ganoo.

La concertation entre l’Afrique et le bloc BRICS sur des questions d’importance vitale pour les pays en développement a trait, soutient le ministre, au développement durable, au financement du développement, au changement climatique, à la paix et la sécurité et à la nécessité d’un système multilatéral basé sur les règles et la vulnérabilité des petits Etats insulaires en développement, dont fait partie Maurice.

Sur le plan de la croissance économique, les pays africains Afrique peuvent miser sur un rapprochement avec le bloc BRICS pour aspirer à de nouvelles opportunités en termes d’accès à des plus grands marchés, mais aussi en termes d’investissements, de transfert de technologie et de coopération.

« Le BRICS peut aussi déployer des financements au développement, jadis le monopole des pays avancés », avance le ministre.

Le BRICS, selon lui, ouvre la voie à un monde multipolaire et à la possibilité de réformer les règles des structures de gouvernance internationale afin de mieux répondre aux aspirations de nos populations.

« Notre sécurité alimentaire, notre sécurité énergétique et même la sécurité de nos peuples sont souvent les premières victimes des bouleversements mondiaux. Nous devrons de ce fait accentuer notre collaboration avec le BRICS pour que nous puissions influencer les grandes décisions politiques et économiques qui touchent à notre bien être et à notre avenir commun » a déclaré le ministre des Affaires étrangères , de l’Intégration régionale et du Commerce international.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles