23 C
Port Louis
Tuesday, July 23, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

6ème Réunion Au Niveau Des ANE : Une Occasion D’évaluer Les Menaces Et Les Défis Potentiels Ayant Un Impact Sur La Sécurité Maritime Dans L’océan Indien

Doit Lire

Le vice-premier ministre, ministre du logement et de l’aménagement du territoire et ministre du tourisme, M. Louis Steven Obeegadoo, a ouvert la 6e réunion des conseillers à la sécurité nationale (NSA) du Colombo Security Conclave, aujourd’hui, à l’hôtel Le Méridien, à Balaclava.

Le commissaire de police, M. Anil Kumar Dip, plusieurs ministres, le NSA Maurice : M. Vivek Johri le conseiller à la sécurité nationale du ministre de la République de l’Inde, M. Ajit Doval, le conseiller à la sécurité nationale de la République démocratique et socialiste du Sri Lanka, M. Sagala Ratnayaka, des délégués des États membres et d’autres personnalités étaient également présents.

6th National Security Adviser Meeting of the Colombo Security Conclave

Le vice-premier ministre a souligné qu’il était impératif de renforcer la sûreté et la sécurité maritimes dans la région de l’océan Indien, compte tenu des défis actuels et émergents.

Les menaces à la sécurité maritime ne peuvent être abordées que de manière collective, a-t-il déclaré, ajoutant que l’île Maurice s’engageait pleinement à soutenir et à renforcer la sécurité et la sûreté maritimes en collaboration avec les pays membres.

6th National Security Adviser Meeting of the Colombo Security Conclave

S’agissant des menaces posées par le terrorisme, il a indiqué que l’île Maurice n’était pas à l’abri et qu’elle avait mis en œuvre les mesures préventives nécessaires pour protéger le pays.

Face à l’évolution constante de la criminalité transfrontalière, le DPM Obeegadoo a souligné la nécessité de mettre en place des mécanismes de collaboration durables et des stratégies modernes.

6th National Security Adviser Meeting of the Colombo Security Conclave

En ce qui concerne le cyberespace, il a indiqué que de nouveaux délits se développent à un rythme exponentiel et ont un impact sur les pays au niveau régional. La lutte contre la cybersécurité est devenue un élément clé de la sécurité nationale et régionale, a-t-il souligné. Des efforts de collaboration, a-t-il ajouté, sont donc indispensables pour développer la résilience en matière de cybersécurité. Le vice-premier ministre a appelé les pays membres à poursuivre leurs efforts de coopération, de connexion et de communication afin de lutter efficacement contre les menaces transfrontalières et celles liées à la sécurité maritime.

En ce qui concerne le commissaire Dip, il a déclaré que les pays de l’océan Indien sont confrontés à des défis communs à leurs frontières. La région doit détecter et prévenir toutes les menaces possibles, a-t-il souligné. Il a appelé les pays membres à unir leurs forces pour faire face aux défis actuels et futurs et à explorer des solutions de collaboration pour une sécurité partagée.

Ajit Doval, conseiller à la sécurité nationale auprès du ministre de la République de l’Inde, a souligné que le conclave jouait un rôle important pour assurer la sûreté et la sécurité dans la région. “Nous devons rester fermes dans la poursuite de notre objectif et travailler en étroite collaboration pour la sécurité maritime, préserver la paix et promouvoir la stabilité dans la région”, a-t-il déclaré.

6th National Security Adviser Meeting of the Colombo Security Conclave

Le conseiller à la sécurité nationale de la République démocratique et socialiste du Sri Lanka, M. Sagala Ratnayaka, s’est attardé sur les problèmes et les menaces croissantes auxquels la région est confrontée, notamment en matière de sécurité, d’environnement et de questions sociales. Il est d’avis que le conclave constituera la plateforme la plus appropriée pour aborder les questions maritimes et pour renforcer et améliorer la paix et la sécurité régionales.

Le Conclave de sécurité de Colombo a été créé en 2011 en tant que groupe trilatéral de sécurité maritime réunissant l’Inde, le Sri Lanka et les Maldives. La feuille de route des activités a ensuite été élargie, avec l’adhésion de Maurice en tant que quatrième membre et la participation du Bangladesh et des Seychelles en tant que pays observateurs. Le groupe a pour objectif d’assurer la sécurité maritime dans l’océan Indien et de faire face aux menaces communes en matière de sécurité entre les pays membres. Il fonctionne sur la base des valeurs fondamentales partagées par les nations participantes.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles