25.3 C
Port Louis
Tuesday, February 27, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Viol Au Morne : Deux Suspects Arrêtés Passent Aux Aveux

Doit Lire

Moheshwar Souky, un récidiviste notoire de 32 ans, sans domicile fixe et travaillant comme maçon et Clyde Louis Brigitte, un soudeur de 40 ans, habitant Karo Kaliptis, Case Noyale connu de la police ont été arrêtés en fin d’après-midi du dimanche 11 février relativement à une affaire de viol dans le village du Morne. Soumis à un interrogatoire serré, ces deux hommes n’ont pas tardé à passer aux aveux. Le lundi matin du 12 février, ils ont été traduits devant le tribunal de Bambous sous une accusation provisoire de viol. L’enquête dans cette affaire est menée par la Criminal Investigation Division de la division d’ouest.

C’est une enquête de terrain menée minutieusement par des éléments de la Divisional Crime Intelligence Unit (DCIU) de la division d’ouest qui a permis en fin d’après-midi du dimanche 11 février d’appréhender ces deux suspects. Ils sont accusés du viol sur une femme de 33 ans en fin du vendredi 9 février dans le village du Morne.

Dans une déposition faite au poste de police de La Gaulette dans la soirée du vendredi 9 février, la victime qui habite le village de Chemin Grenier a expliqué les circonstances dans lesquelles elle s’est retrouvée dans le village du Morne. Il était 14 heures ce jour-là. Elle était à proximité du terrain de foot du village pour un rendez-vous d’embauche avec un internaute qu’elle a connu sur une page Facebook.

Cette personne était à la recherche en urgence d’une thérapeute pour travailler dans un spa au Morne. L’individu lors de sa rencontre avec elle, s’est identifié comme étant la personne avec qui elle a conversé sur Messenger et aussi en appels audio. Ils ont marché le long de la route Royale à proximité du snack Lagon Vert pour ensuite se diriger vers un sentier où se situerait ce spa.

Dans ce sentier, cet homme l’a attaqué avec un cutter avant de l’entraîner sous un arbre. Ses mains et pieds ont été ligotés avant qu’elle ne soit dépouillée de son téléphone cellulaire, sa carte bancaire, des produits cosmétiques et des documents ainsi que la somme de Rs 700 qui était dans son portefeuille. Elle dit avoir été contrainte se révéler le code secret de sa carte bancaire.

Son agresseur, dit-elle l’a obligé à se mettre à genoux pour l’abuser sexuellement et de lui faire subir d’autres sévices sexuels. L’habitante de Chemin Grenier encore traumatisée et en état de hoc s’est rendue au poste de police de La Gaulette pour enregistrer sa plainte. Elle a été par la suite admise en salle à l’hôpital Victoria, Candos où le protocole pour les victimes d’abus sexuel a été mis en place. Dans la soirée, elle avait été examinée par un médecin légiste.

Il est prévu que les deux suspects soient aussi examinés par un médecin légiste le mercredi 14 février et que des prélèvements soient effectués sur eux pour le besoin des tests d’Adn.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles