29.7 C
Port Louis
Monday, February 6, 2023

Download The App:

Read in English

spot_img

Port-Louis Veut Devenir Une ‘Bunkering Destination’ De Choix Dans La Région

Doit Lire

Une étude de la MPA souligne que l’île Maurice, par sa situation géographique, se trouve sur l’une des voies de navigation les plus fréquentées entre l’Asie centrale, l’Afrique et l’Amérique du Sud. Plus tard, Port-Louis sera le témoin d’une demande croissante de combustibles de soute de la part des navires reliant l’Occident à l’Asie et vice-versa. On estime qu’environ 35 000 navires passent par Maurice et la stratégie du gouvernement consiste à attirer davantage de navires pour Port-Louis pour que l’on puisse tirer des avantages commerciaux et économiques directs et indirects pour le pays.

La Mauritius Ports Authority (MPA), en association avec l’Economic Development Board (EDB), a enclenché un exercice de consultations relatif aux développements futurs dans le port. La première étape de cette démarche, axée sur le secteur du soutage, s’étend du 01 octobre au 30 novembre. À terme, Port-Louis caresse l’idée de devenir une ‘Bunkering Destination’ de choix pour la région.

Selon les autorités concernées, une étude conduite de la MPA souligne que le soutage constitue l’un des secteurs de l’économie océanique à Maurice, qui connaît la croissance la plus rapide, avec une hausse de 90% du volume au cours des six dernières années. Depuis 2014, le commerce de route est passé de 348 371 tonnes à 861 474 tonnes en 2019.

Les navires se ravitaillant à Port-Louis ont augmenté de 37% de 2017 à 2019. En 2019, 2 470 bateaux ont fait le plein des hydrocarbures à Port-Louis, comparativement à 1 799 navires en 2017. Les revenus découlant des réexportations d’huile lourde et de provisions de navires sont passés de Rs 9 milliards en 2017 à Rs 12,5 milliards. L’objectif national dans le cadre de la stratégie de l’économie océantique est d’augmenter le débit d’huile lourde à Port- Louis à 1,5 million de tonnes métriques d’ici 2025.

Afin de faire du port la destination privilégiée pour les navires qui peuvent s’approvisionner en combustible de soute, la MPA estime qu’il est nécessaire de promouvoir le lieu en tant que guichet unique offrant un service de soutage de première classe.

Les éléments à prendre en compte pour atteindre cet objectif sont les suivants : Disponibilité d’une gamme complète de combustibles de soutage conformes, à savoir fioul à très faible teneur en soufre (VLSPO), Gasoil marin (MGO), fuel-oil à haute teneur en soufre (à fournir aux navires équipés d’épurateurs) ;

Assurer l’établissement d’un stock stratégique de produits de soute marine ainsi que d’un stockage terrestre et flottant pour assurer la continuité de l’approvisionnement, la MPA a réservé les zones récupérées à Fort William et à Fort-George et dans la région d’Albion pour le stockage futur du pétrole, y compris le combustible de soute ;

Fiabilité du service en termes d’efficacité de livraison, de temps d’attente et de retards ;

Éviter les litiges liés à la quantité et à la qualité, il est recommandé que les barges de soute installent des ‘Mass Flow Meters’ (MFM) et respectent les normes internationalement acceptées en matière de qualité des produits, comme tel est le cas à Singapour.

Une stratégie de commercialisation conjointe sera établie avec les opérateurs de soute afin de rendre Port-Louis plus visible sur le marché international du soutage et de s’assurer que nous offrons les prix les plus compétitifs par rapport aux ports de soutage régionaux.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles