23 C
Port Louis
Monday, July 15, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Les Pays Du L69 Demandent Une Réforme Du Conseil De Sécurité Des Nations Unies Pour Les Membres Permanents Et Non Permanents

Doit Lire

Lors d’une conférence organisée par l’Inde, le groupe des pays en développement L69 a réaffirmé sa proposition de réforme du Conseil de sécurité des Nations unies afin d’y inclure davantage de membres permanents et non permanents.

Il a également exprimé l’espoir que le processus de négociation intergouvernementale (IGN), dans le cadre duquel le thème de la réforme est abordé par tous les États membres, aboutisse à un “texte unique consolidé” qui pourrait alors servir de base pour progresser vers des “résultats concrets dans un délai déterminé”.

Le groupe L69 regroupe des pays d’Asie, d’Afrique, d’Amérique latine, des Caraïbes et des îles du Pacifique. Le groupe a présenté un document, L69, en 2007-2008, qui a servi d’impulsion au processus IGN.

La Chine et un certain nombre d’autres pays “récalcitrants” qui veulent empêcher leurs rivaux régionaux d’être nommés au Conseil de sécurité des Nations unies ont intentionnellement entravé les discussions en demandant un consensus en théorie mais en le brisant en pratique, ce qui a rendu le processus de réforme inefficace.

En particulier, la L69 exigeait que les nations en développement soient mieux représentées au sein du CSNU pour lui permettre de répondre aux préoccupations actuelles. En outre, elle souligne l’idée d’une “représentation géographique équitable”, avec une allusion à l’augmentation de la participation de régions telles que l’Afrique, les Caraïbes et l’Amérique latine “dans les deux catégories du Conseil”. Aujourd’hui, il n’y a pas un seul représentant de l’une des trois régions susmentionnées au sein du Conseil de sécurité des Nations unies.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles