20.6 C
Port Louis
Wednesday, May 22, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Le Vivre-Ensemble Est Primordial Pour Son Parti Maintient Le Ministre Joe Lesjongard

Doit Lire

Le président du MSM, Joe Lesjongard, entouré du ministre Hurreram et du député Kavi Doolub, étaient face à la presse hier au Sun Trust. Il s’est beaucoup attardé sur le trafic de la drogue. Selon lui, ce n’est pas le MSM, mais le Parti Travailliste qui a favorisé le trafic de drogue allègue Joe Lesjongard, ministre de l’Energie et président du MSM. Il est d’avis que les médias auraient dû plutôt soutenir le gouvernement.

« Ce qui est regrettable, c’est que certains journalistes détournent la bataille qui est menée contre ces trafiquants de drogue. La presse doit faire la comparaison. Si un parti politique nous critique sur notre lutte contre le trafic de drogue, c’est notre adversaire, c’est normal, mais la presse doit faire la comparaison. Entre 2005 et 2014, lorsque le Parti Travailliste était au pouvoir, quelle lutte était menée contre le trafic de drogue ? Nous avons demandé une commission d’enquête, mais ils ont refusé. Les trafiquants ont proliféré pendant que le Parti Travailliste était au pouvoir, » avance Joe Lesjongard.

Concernant le trafic de drogue, il a observé que « notre Premier ministre a montré son engagement dans ce combat au péril de sa vie ». Concernant le terrain à bail offert par le gouvernement au présumé réseau de Franklin (condamné pour trafic de drogue à La Réunion), Joe Lesjongard a soutenu que « le gouvernement a agi » après avoir appris que « des activités pas correctes s’y déroulaient ».

Insistant que le « vivre-ensemble » est primordial pour son parti, le ministre Joe Lesjongard a déclaré « le tissu social n’est pas fragilisé quand le MSM est au pouvoir ».

Questionné quant aux conclusions du rapport V-Dem sur l’effritement de la démocratie à Maurice, Joe Lesjongard devait déclarer ne pas savoir sur quelle base ce constat a été établi. Il devait relever « la transparence » au niveau de l’Etat et la liberté de manifester. « C’est quand les gens (agissent) en dehors du cadre légal que les autorités réagissent ».

De son côté, le député Kavi Doolub s’est réjoui de la reprise des courses hippiques demain sous le signe « d’un nouveau départ pour toute l’industrie », à travers des courses organisées par PTP.

Le ministre Bobby Hurreram a lui critiqué le leader du PTr, rappelant le « gaspillage » des fonds publics sous l’ère des rouges. Pour cela, le ministre a cité une liste de projets contestables du PTr, dont City Power, Airway Coffee, et la route Terre-Rouge/Verdun.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles