19.4 C
Port Louis
Friday, June 21, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

La France Commence À Évacuer Ses Ressortissants Du Niger

Doit Lire

L’alerte à la guerre lancée par le Mali et le Burkina Faso a contraint la France à commencer à évacuer des centaines de citoyens français et européens du Niger mardi. 

Toutefois, il n’est pas fait mention de l’évacuation des soldats des pays occidentaux, à savoir les États-Unis, l’Allemagne et l’Italie, qui ont été stationnés au Niger dans le cadre de missions de contre-insurrection et de formation.

Les voisins ouest-africains du Niger, le Mali et le Burkina Faso, ont déclaré la veille que toute force extérieure tentant de rétablir le gouvernement déchu provoquerait une guerre. 

Ces mesures d’évacuation interviennent une semaine après que l’armée nigérienne a chassé le président démocratiquement élu, Mohamed Bazoum, du pouvoir mercredi dernier. Le coup d’État militaire au Niger est le septième en moins de trois ans dans la région de l’Afrique de l’Ouest. 

Le président évincé du Niger, Mohamed Bazoum, continue d’être retenu dans son palais, tandis que la junte militaire a arrêté d’autres hauts responsables politiques et menacé toute tentative extérieure de rétablissement de l’ancien gouvernement. 

“Compte tenu du coup d’État en cours au Niger et du fait que la situation reste préoccupante, nous avons décidé de faire en sorte que les citoyens français qui souhaitent quitter le Niger puissent le faire”, a déclaré la ministre française des affaires étrangères, Catherine Colonna, sur la chaîne de télévision française LCI.

Selon elle, des centaines de personnes originaires de France et du reste de l’Union européenne souhaitent être transférées par des vols qui, d’après elle, devraient avoir lieu dans la journée.

Selon Flightradar, un radar de vol en temps réel, un avion immatriculé par l’armée française a été vu quittant l’aérodrome de Niamey, la capitale, dans la nuit de mardi à mercredi. Des photos fournies par l’agence de presse britannique Reuters ont révélé qu’un groupe d’étrangers s’était auparavant rassemblé à l’extérieur du terminal avec leurs bagages.

Le coup d’État a secoué la région du Sahel, la plus pauvre et la plus instable d’Afrique, située en Afrique de l’Ouest. La CEDEAO a mis en garde contre le recours à la force pour rétablir la démocratie au Niger, mais le Mali et le Burkina Faso ont réagi en se montrant déterminés à défendre le Niger. 

La CEDEAO a tenté à plusieurs reprises d’amener les pays membres que sont le Mali, le Burkina Faso et la Guinée à rétablir la démocratie. 

La déclaration faite lundi par le Mali et le Burkina Faso peut être un signal pour une alliance de l’opposition contre le bloc des 15 États membres. Dans une déclaration commune, le Mali et le Burkina Faso avertissent que toute intervention militaire au Niger sera considérée comme une déclaration de guerre contre le Burkina Faso et le Mali.

En cas d’intervention de la CEDEAO, ils menacent de quitter l’organisation et de prendre des “mesures de légitime défense” pour venir en aide à l’armée et à la population nigériennes. Les autorités militaires guinéennes ont également réaffirmé leur soutien au Niger.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles