19.1 C
Port Louis
Sunday, July 21, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Développer Le Renforcement Des Capacités Des Pêcheurs A Maurice Et Rodrigues

Doit Lire

Un atelier sur le ‘Développement des capacités des pêcheurs à Maurice et à Rodrigues’ visant à soutenir l’autonomisation économique de la communauté de la pêche artisanale et à permettre l’échange d’idées concernant les défis auxquels le secteur est confronté, s’est ouvert ce matin au Restaurant le Four à Chaud, à Trou d’Eau Douce. Le Ministre du Développement Industriel, des PME et des Coopératives, M. Soomilduth Bholah, le Haut Commissaire australien à Maurice, Dr Kate O’Shaughnessy, et d’autres personnalités étaient présents.

L’événement était organisé par la Fédération des Pêcheurs Artisans de l’Océan Indien (FPAOI) et financé par le Haut Commissariat d’Australie à Maurice. Des équipements de pêche ont également été remis aux participants. Les personnes ressources étaient, entre autres, le Chantier Naval de l’Océan Indien, la FPAOI, SME Mauritius, le Ministère du Développement Industriel, des PME et des Coopératives, et le PNUD.

Developing Capacity-Building Of Fishers In Mauritius And Rodrigues

Selon la Banque mondiale, a déclaré le ministre Bholah dans son discours, quelque 120 millions de travailleurs dans le monde dépendent directement de la pêche pour leur subsistance, et 97 % de ces travailleurs vivent dans des pays en développement qui s’efforcent de se moderniser et d’assurer le développement de leur territoire. Environ 90 à 95 % des prises de poisson artisanales sont destinées à la consommation locale et, ce faisant, les pêcheurs créent des emplois, contribuent à l’éradication de la pauvreté et à la promotion de la sécurité alimentaire, a-t-il fait remarquer. Il est donc impératif de soutenir les pêcheurs artisanaux, a-t-il souligné.

Le ministre a également souligné la nécessité de valoriser le travail des pêcheurs dans le lagon et de prendre conscience des défis auxquels la communauté des pêcheurs est confrontée, tels que le manque de poissons dans le lagon, le changement climatique qui a un impact direct sur le travail des pêcheurs et affecte leurs prises et leurs revenus, et le vieillissement de la communauté des pêcheurs.

Le ministère du développement industriel, des PME et des coopératives, a déclaré M. Bholah, apporte sa contribution au secteur pour assurer le bien-être des pêcheurs. Il a rappelé qu’une fédération de sociétés coopératives pour le secteur a été créée et que plusieurs programmes ont été mis en place. Certains de ces programmes ont permis : l’acquisition d’un camion réfrigéré pour transporter les prises de poissons dans des conditions sanitaires adéquates imposées par le Ministère de la Santé et du Bien-être ; le financement partiel de l’achat de moteurs hors-bord. Actuellement, a déclaré le ministre, 10 millions de roupies sont disponibles pour la rénovation de la Maison des Pêcheurs à Tamarin, ce qui permettra de soutenir la communauté des pêcheurs car elle abritera également une chambre froide pour stocker les poissons invendus et l’infrastructure sera utilisée pour la transformation du poisson.

Developing Capacity-Building Of Fishers In Mauritius And Rodrigues

 

En outre, le ministre Bholah a rappelé que l’Assemblée générale des Nations unies a déclaré 2022 Année internationale de la pêche artisanale et de l’aquaculture. Il a souligné que son ministère organisera plusieurs activités pour marquer cette année. Il a également annoncé une série d’activités destinées à la communauté des pêcheurs, telles que des programmes de sensibilisation aux défis de la pêche artisanale et des formations à la transformation du poisson.

Le ministre a par ailleurs salué le travail de la FPAOI, qui a été officiellement lancée en octobre 2021, et qui regroupe des pêcheurs de Maurice, des Seychelles, des Comores et de la Réunion.

Pour sa part, la Haute Commissaire australienne à Maurice, Dr Kate O’Shaughnessy, a partagé que ce fut un plaisir de travailler avec la FPAOI et la communauté des pêcheurs de Trou d’Eau Douce. Ce partenariat a vraiment permis à l’Australie de reconnaître qu’avec les défis du COVID-19 et du changement climatique, les communautés de pêcheurs sont très affectées, mais elles ont aussi beaucoup à offrir si elles sont soutenues pour faire face à ces changements à venir, a-t-elle souligné. Ce partenariat est donc très important pour l’Australie et la poursuite du travail dans le secteur de l’économie bleue avec les communautés serait une priorité pour nous dans la région, a-t-elle conclu.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles