23.9 C
Port Louis
Monday, June 24, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Cybercriminalité : Bérenger Demande La Création D’un Comité Restreint

Doit Lire

Le leader du MMM a fait face à la presse ce matin et a parlé du projet de loi sur la cybersécurité et la cybercriminalité, qui est débattu à l’Assemblée nationale. Il a déclaré que le MMM est d’accord avec 50% de la loi. “Nous sommes totalement d’accord avec des peines plus sévères, mais certaines sections sont clairement inconstitutionnelles. D’où notre avertissement que nous irons devant la Cour suprême ! Il aurait dû y avoir une commission spéciale composée de parlementaires des deux côtés de la Chambre pour étudier certaines des exagérations contenues dans le document”, a-t-il déclaré. Comme le gouvernement n’a pas envisagé cette possibilité, le panel d’avocats de la plateforme L’Espoir ira de l’avant avec la contestation de la constitutionnalité de certaines clauses de la loi.

Faisant référence au projet de loi sur le code pénal (amendement), Paul Bérenger a déclaré que l’Inde s’est rapprochée de la Grande-Bretagne et des États-Unis ces derniers temps et que les navires de guerre indiens utilisent même la base de Diego Garcia. “Puisque la situation est bloquée, j’en appelle à l’Inde, étant donné sa relation privilégiée avec la Grande-Bretagne et les États-Unis, pour qu’elle contribue à faire reconnaître la souveraineté de Maurice sur les Chagos”, a-t-il déclaré.

“Le PM fuit ses responsabilités”

Faisant référence au fait que la Private Notice Question de vendredi était destinée au Premier ministre mais que c’est le ministre de la Santé, le Dr Kailesh Jagutpal qui a répondu, Paul Bérenger a accusé Pravind Jugnauth de fuir ses responsabilités. “Il n’a pas répondu au PNQ et l’a transmis à Jagutpal. C’est de la lâcheté, surtout en transmettant la question au Dr Jagutpal, qui est plus mal en point que jamais. En agissant ainsi, le Premier ministre a fui ses responsabilités”, a-t-il déclaré. Paul Bérenger a également dénoncé ce qu’il a appelé un cafouillage concernant le nombre de personnes, “50 ou 10”, dans les lieux de culte. Pour lui, il est temps “d’arrêter avec l’incompétence à répétition”.

Concernant la nomination de Rehana Mungly-Gulbul au poste de Chief Justice, Paul Bérenger a également déclaré qu’il s’agissait d'”un jour historique”.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles