19.1 C
Port Louis
Sunday, July 21, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Trafic De Psychotropes Allégué: Un Propriétaire De Pharmacies Devant Le Rribunal

Doit Lire

Lalldhun  Bissoonauth, 68 ans propriétaire de pharmacies  a été traduit devant le tribunal de Pamplemousses ce vendredi 24 septembre sous une accusation provisoire de complot. Cet habitant de Plaine des Papayes et son neveu le Dr Nishith Bissoonauth avaient été arrêtés le samedi 18 septembre dans le cadre d’une enquête sur un trafic allégué de comprimés psychotropes à l’hôpital du nord. Tous deux qui se plaignaient de ne pas se sentir bien avaient été admis à la clinique du nord le même jour. Lalldhun Bissoonauth a eu sa décharge durant la journée du vendredi 24 septembre. Il a pu retrouver la liberté conditionnelle après avoir payé une caution de Rs 10 000 et une reconnaissance des dettes de Rs 40 000.

Cette affaire de trafic de psychotropes allégué a été mise au jour, après qu’une équipe du Field Intelligence Office de la division nord avait débarqué à l’hôpital du nord dans l’après-midi du mardi septembre. Cela sur la base de certaines informations et après des heures de surveillance que Dr Dhivish Raj Sharma Soobhug, 30 ans a été appréhendé dans l’enceinte de cet hôpital. Il avait en sa possession soixante comprimés de Pragabalin de 150 mg, classifiés comme étant de la drogue dangereuse et vingt-huit prescriptions vierges. Le Dr Dhivish Soobhug devait incriminer son collègue de travail, le Dr Nishith Bissoonauth d’être impliqué dans un trafic de psychotropes. Ils émettaient des prescriptions pour des psychotropes avec des noms fictifs à la demande de l’oncle de son collègue, qui est propriétaire des pharmacies.

Le Dr Nishith Bissoonauth et son oncle Lalldhun Bissoonauth avaient été arrêtés le 18 septembre. Toutefois, ils n’ont pas été placés en détention policière. Pour des raisons médicales, ils ont été admis en clinique et placés sous surveillance policière. Nishith Bissoonauth est lui toujours admis en clinique.

L’enquête qui est menée actuellement dans cette affaire par la Criminal Investigation Division de la division nord est sur la voie de confirmer de l’existence de trafic de psychotropes. Cela après qu’une descente dans une des pharmacies pointées du doigt dans l’après-midi du mercredi 22 septembre a permis de découvrir une importante quantité de prescriptions émises par les deux médecins de l’hôpital du nord.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles